/news/currentevents
Navigation
Ferguson

Le policier de Ferguson Darren Wilson recommencerait

USA-MISSOURI/SHOOTING
Photo Reuters Darren Wilson

Coup d'oeil sur cet article

Le policier blanc qui a tué Michael Brown se dit en paix avec sa façon d’agir et affirme qu’il recommencerait si une situation identique se présentait.

Darren Wilson a brisé le silence hier soir en donnant une entrevue à la chaîne américaine ABC.

«Feriez-vous les choses différemment ?» lui a demandé le journaliste George Stephanopoulos. «Non», a répondu le policier Darren Wilson.

«J’ai la conscience tranquille, j’ai fait mon travail correctement», a-t-il ajouté.

Le policier a expliqué que Michael Brown, un colosse de 6 pieds 4 pouces et de 292 livres, a tenté de lui prendre son arme alors qu’il se trouvait dans son véhicule.

«Il a poussé la porte de voiture contre moi et m'a frappé au visage [...] C’était un homme très grand, très puissant [...] J’étais comme un enfant de 5 ans face à Hulk Hogan», a déclaré l’agent, qui mesure lui aussi 6 pieds 4 pouces.

Bagarre

Il y a eu bagarre, le policier a tenté de sortir son pistolet, le jeune aurait voulu le saisir.

L’officier a dit au journaliste avoir craint pour sa vie. Il avait indiqué au grand jury, qui a décidé de ne pas le poursuivre, avoir été copieusement insulté par Michael Brown. Il a aussi décrit la haine qui semblait émaner de son regard. «S’il prend mon arme, quelque chose va arriver, il va me tuer», dit-il avoir pensé.

Un coup de feu a retenti dans la voiture. Michael Brown aurait alors couru. Au lieu de rester dans sa voiture et attendre les renforts, l’agent Wilson est sorti à son tour, «parce que ma job n’est pas juste de rester là et d’attendre».

Dans la rue, Michael Brown se serait alors retourné pour foncer vers le policier, qui a fini par lui tirer en pleine tête. L’adolescent était à une dizaine de pieds de lui.

«Il a ignoré mes ordres, il a juste continué de courir. Il n’a jamais levé les mains en l’air», affirme le policier.

 

Commentaires