/news/politics
Navigation
Fonction publique

Ponction de 1 G$ dans les effectifs de l'État

Les effectifs de la fonction publique seront réduits de 2 % en 2015-2016

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la grogne ambiante, le gouvernement Couillard garde le cap et s’apprête à soustraire un milliard à la rémunération des employés de l’État.

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a annoncé mardi un nouveau tour de vis à la cure minceur de l’État et a enjoint aux syndicats de l’appuyer dans sa démarche. M. Coiteux a ordonné une réduction de 2 % des effectifs de la fonction publique. Cette coupe consistera à soustraire 1150 postes sur un total d’environ 60 000 employés équivalents temps complet et à générer des économies récurrentes de 92 millions.

Nouvelles cibles

«Tous les ministères ont reçu le mandat de définir de nouvelles cibles d’effectif, afin de réduire la base actuelle de chacun des effectifs», a annoncé M. Coiteux sur un ton solennel. Cette économie s’ajoutera au gain de productivité de 2 %, soit 305 millions sur la masse salariale, commandé en avril par le ministre Coiteux.

Ce n’est pas fini. Québec compte dégager des économies supplémentaires de 689 millions l’an prochain. Cette somme permettra de financer l’augmentation desalaire de 1 %, représentant 390 millions, due au terme des conventions collectives des employés de l’État qui viendront à échéance le 31 mars 2015.

Québec tentera de récupérer au moins une partie de ces 390 millions sur les prochaines conventions collectives à être négociées, a appris Le Journal. «J’en appelle au sens des responsabilités [...] des centrales syndicales [...] La pensée magique ne suffit plus», a déclaré Martin Coiteux.

Commentaires