/entertainment/music
Navigation

Ventes d'albums : Fred Pellerin freine la domination mondiale de One Direction

David écrase Goliath Au Québec, le nouvel album de Fred Pellerin freine la domination mondiale du groupe One Direction

Fred Pellerin
Photo courtoisie Fred Pellerin a fait taire les gros canons du groupe One Direction. Au Québec, son nouvel album, Plus tard qu’on pense, s’est écoulé à 19 700 exemplaires la semaine dernière, loin devant la plus récente production de 1D, qui a trouvé 7270 preneurs.

Coup d'oeil sur cet article

Avec son quatrième album, One Direction est entré au sommet des palmarès partout dans le monde... ou presque. Au Québec, un artiste empêche le groupe britannique compléter son tableau de chasse: Fred Pellerin.

Au départ, la lutte avait pourtant des allures de David contre Goliath: un petit conteur de Saint-Élie-de-Caxton opposé au boy band multimillionnaire le plus populaire du globe. Mais après une semaine en magasin, le résultat est clair: Avec 19 700 exemplaires vendus de Plus tard qu’on pense, Fred Pellerin surclasse ses jeunes adversaires, qui arrivent loin derrière avec 7270 copies écoulées de Four.

En entrevue au Journal, la gérante de Fred Pellerin, Micheline Sarrazin, dit regarder ces chiffres avec «grand bonheur». «Ça dépasse toutes nos espérances, dit-elle. C’est incroyable d’avoir un aussi grand écart entre les deux premières positions.»

Le démarrage de Plus tard qu’on pense dépasse celui de C’est un monde, le précédent opus du conteur, paru 2011. Le premier album solo de Fred Pellerin, Silence, sorti en 2009, demeure toutefois le champion des départs canon. «Après une semaine, il était disque d’or, rappelle Micheline Sarrazin. Trois semaines plus tard, il était platine.»

Finie, la folie ?

Cette médaille d’argent québécoise annonce-t-elle la fin imminente du phénomène One Direction? Pas nécessairement. Aux États-Unis, la formation a enregistré le deuxième meilleur démarrage de 2014 (derrière Taylor Swift) avec des ventes de 387 000 exemplaires, selon Nielsen SoundScan. Four occupe le sommet des classements dans 66 autres pays, dont le Canada.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la défaite de Niall, Zayn, Liam, Harry et Louis aux dépens de Fred Pellerin, souligne Mike Gauthier, directeur musical des chaînes MusiquePlus et MusiMax. Premièrement, le public du quintette — beaucoup plus jeune que celui du conteur — préfère les singles aux albums. Deuxièmement, le passage de Fred Pellerin à Tout le monde en parle a grandement stimulé ses ventes. «On a observé le même phénomène quand Guy A. Lepage a invité Bobby Bazini en octobre», précise Mike Gauthier.

Enfin, un argument qui déplaira sans doute aux fans du groupe: la popularité de One Direction est tout simplement moins grande qu’en 2012.

«C’est ce qui arrive quand ton public est composé de jeunes filles de 15 à 17 ans. À cet âge-là, tes goûts musicaux changent rapidement.»

Cette baisse de régime se reflète également aux guichets. Le concert du groupe prévu au stade olympique en septembre 2015 est loin d’afficher complet. La moitié des 50 000 billets offerts ont trouvé preneurs, nous confirme evenko, qui souligne toutefois que «la vente va à bon rythme».

«Ce n’est plus la folie furieuse, mais la machine a encore du “gaz” en masse, résume Mike Gauthier. Mais je suis curieux de voir ce que ça va être dans deux ans.»