/news/politics
Navigation
Michaëlle Jean | Francophonie

Québec invite la France à se commettre

Quelques minutes avant la cérémonie d’ouverture du Sommet de la Francophonie, la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, s’est avouée encouragée par les bons commentaires qu’a eu le président François Hollande pour la candidature de Michaëlle Jean à la tête de l’OIF.
Photo Marc-André Gagnon, Le Journal de Québec Quelques minutes avant la cérémonie d’ouverture du Sommet de la Francophonie, la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, s’est avouée encouragée par les bons commentaires qu’a eu le président François Hollande pour la candidature de Michaëlle Jean à la tête de l’OIF.

Coup d'oeil sur cet article

DAKAR – Alors que s’ouvre officiellement le XVe Sommet de la Francophonie à Dakar, Québec souhaite maintenant  « que la France se commette officiellement » en faveur de la candidature de Michaëlle Jean à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Quelques minutes avant la cérémonie d’ouverture du Sommet, au Centre international de conférence de Dakar (CICD), la ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, s’est avouée encouragée par les bons commentaires qu’a eu le président François Hollande pour la candidature de Michaëlle Jean à la tête de l’OIF.

« On sait que M. Hollande apprécie énormément Mme Jean, quand il est venu à Québec, la dernière fois, il avait de bons mots envers elle », a raconté Mme St-Pierre.

Lors d’entrevues avec France 24, TV5 Monde et Radio France Internationale, le président français a vanté les qualités et l’engagement de Mme Jean. M. Hollande a souligné les « réussites incontestables » de la Canadienne d’origine haïtienne.

« Chaque mot est important dans ce qu’on fait ici », s’est réjouit la ministre St-Pierre, qui soutient la candidature de Mme Jean.

« Le fait que la France avance d’un pas de cette manière-là », a continué la ministre, est la démonstration d’un cheminement positif. L’appui de la France à la candidature de Mme Jean est très important, a signalé la ministre St-Pierre.

« On souhaite que la France soit prête à le dire carrément et clairement , a dit Mme St-Pierre. (...) On attend que la France vraiment se déclare officiellement mais on voit que la France progresse. »

Des mots « justes »

« Les mots de François Hollande sont justes », a commenté la Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie du gouvernement français.

« Michaëlle Jean, je la connais depuis toujours, a raconté Mme Girardin. Je viens de Saint-Pierre-et-Miquelon, j’ai été la députée de Saint-Pierre-et-Miquelon. Donc une voisine des canadiens et des québécois. »

Elle a toutefois refusé de confirmer l’appui officiel de la France à la candidature de Mme Jean.

La politicienne française, qui a rencontré les cinq candidats au poste de secrétaire général de l’OIF, a constaté que pour la première fois, il y a eu une « vraie campagne ».

« Que le meilleur ou la meilleure gagne », a lancé Mme Girardin.

Commentaires