/sports/hockey
Navigation
LNH | Wild

Scandella et l’éternelle question

Le Wild du Minnesota a repêché Marco Scandella tout juste avant le CH en 2008

Marco Scandella
USA Today Sports Marco Scandella

Coup d'oeil sur cet article

St. Paul, Minnesota | Il y a parfois des coups du destin impossible à prédire. Au repêchage de 2008 à Ottawa, Marco Scandella a entendu son nom résonner des micros au 55e rang. Le Wild du Minnesota a misé sur lui avec son choix de 2e tour.

Immédiatement après le Wild, le Canadien de Montréal a réclamé l’ailier droit américain, Danny Kristo. Plus de six ans après le repêchage, Scandella reste incapable de répondre à la même question : si le Wild ne t’avait pas choisi, crois-tu que tu aurais enfilé la casquette et le chandail du Tricolore ?

« Durant le repêchage, je ne pensais pas à ça, a expliqué le défenseur de 24 ans. Mais après le repêchage, mes parents et mes amis n’arrêtaient pas de me parler de Montréal. Ils me rappelaient que le Canadien avait le prochain choix. On ne saura jamais ce qui aurait pu survenir. Le Wild m’a réclamé juste avant et j’en suis très heureux aujourd’hui. »

« J’avais participé à une journée de patinage avec le Canadien quelques jours avant le repêchage, a-t-il poursuivi. Je ne savais pas trop ce qu’il pensait de moi. Mais, je ne m’imaginais pas sortir aussi rapidement. Je ne croyais pas sortir parmi les deux premiers tours. J’avais connu un bon tournoi avec Équipe Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans et j’ai finalement grimpé de quelques positions. »

En 2008, Trevor Timmins, le directeur du recrutement amateur pour le Canadien, avait décrit Kristo comme un jeune attaquant dans le moule d’un Mike Richards. Cette année-là, le CH avait échangé son choix de premier tour aux Flames de Calgary pour acquérir Alex Tanguay.

Plus de six ans après ce repêchage, Kristo n’est plus un membre du Tricolore. Il roule maintenant sa bosse avec le Wolf Pack de Hartford, l’équipe-école des Rangers de New York.

Scandella, quant à lui, fait partie des bons jeunes défenseurs de la LNH.

Le repêchage restera toujours une science imprécise. En voici une preuve. Avec son choix de 1er tour en 2008, le Wild avait choisi un autre défenseur, Tyler Cuma. L’Ontarien n’a finalement joué qu’un match au Minnesota et il porte maintenant les couleurs de l’équipe de Graz en Autriche...

L’influence de « Pointu »

Par une drôle de coïncidence, c’est une légende du Canadien qui a possiblement poussé le Wild à faire confiance en Scandella, un Montréalais qui a joué son hockey junior avec les Foreurs de Val d’Or. Récemment, le CH a d’ailleurs retiré son numéro cinq.

« Oui, je pense que Guy Lapointe a eu une influence importante le jour du repêchage, a expliqué Scandella. Chaque fois que je le vois, il vient de parler. Je pense bien qu’il est fier de mon cheminement aujourd’hui. »

Cinq ans et 20 millions

Le Wild a démontré toute sa confiance en Scandella le 29 novembre en lui faisant parapher une prolongation de contrat de cinq ans et 20 millions.

« Je suis tellement content de rester pour longtemps au Minnesota, a dit le neveu de Sergio Momesso. On a une bonne équipe et il y a quelque chose de spécial dans ce vestiaire. La durée de l’entente me fait aussi plaisir que les 20 millions. »

Depuis ses débuts chez les pros, le colosse défenseur de 6 pi 3 po et 207 lb n’a pas toujours eu la vie facile avec le Wild. À ses trois premières saisons, il a fait la navette entre Houston dans la Ligue américaine et le Minnesota.

« C’était une épreuve à surmonter, a-t-il expliqué. Je crois être plus fort aujourd’hui. J’ai travaillé fort pour gagner ma place ici. Je cherche à travailler encore plus tous les jours pour devenir un meilleur défenseur. »

Mike Yeo, l’entraîneur en chef du Wild, a rappelé une règle d’or avec les défenseurs.

« Des défenseurs défensifs, plus gros, prennent toujours plus de temps à se développer, a-t-il souligné. Je ne crois pas que ça lui ait pris tant de temps, surtout au niveau où il joue maintenant. Le crédit lui revient, car il prenait tout avec la bonne attitude. »


  •  En 21 matchs avec le Wild, Scandella a amassé 8 points (5 buts, 3 aides) et il présente un différentiel de +7. ​
Commentaires