/sports/hockey/canadien
Navigation
Jean Béliveau

« C’était aussi un capitaine et un gentleman en dehors de la glace » - Aldo Giampaolo

Aldo Giampaolo
Photo d'archives Aldo Giampaolo

Coup d'oeil sur cet article

Aldo Giampaolo, qui gère actuellement la carrière de Céline Dion, considère Jean Béliveau comme son mentor. L’imprésario a côtoyé l’ancien numéro 4 du Canadien de Montréal durant plusieurs années, alors qu’il était vice-président aux opérations du Forum.

« Il était un mentor, un mentor-né. Il avait une aura. Il était un exemple hors de la glace », a affirmé Aldo Giampaolo, joint par le Journal.

« J’ai eu un appel de Réjean Tremblay, pour me parler de Jean, ce matin, a raconté M. Giampaolo. Je me suis rappelé l’époque où j’étais vice-président aux opérations au Forum de Montréal. C’était impressionnant pour moi de rentrer dans mon premier comité de direction. »

Lors de cette première rencontre, il y avait dans cette salle Ronald Corey, qui a été président du Canadien, et le grand Jean Béliveau, qui était alors vice-président aux affaires sociales. « J’avais été tellement impressionné », s’est souvenu M. Giampaolo.

« Jean te faisait sentir à son niveau, il te faisait sentir confortable, a-t-il poursuivi.

Aldo Giampaolo se rappelle avoir téléphoné à Jean Béliveau plusieurs fois pour avoir des conseils. « Je pouvais changer des choses que les gens n’aimaient pas trop. Et Jean rassurait le personnel, et il m’appuyait dans ces choses-là. »

Le gérant de Céline Dion ne tarit pas d’éloges pour M. Béliveau. « C’était un capitaine et un gentleman sur la glace. C’était aussi un capitaine et un gentleman en dehors de la glace. »

« Tout ce qu’on lui demandait de spécial (signer des autographes, par exemple), il le faisait, a-t-il ajouté. J’ai eu une complicité avec Jean pendant une quinzaine d’années. Ç’a été mon mentor. De voir quelqu’un comme ça, en dehors de la glace, ça influence. Il démontrait un calme nécessaire en tout temps. »

Commentaires