/travel
Navigation
­­Croisière en Allemagne

La féerie des marchés de Noël

Coup d'oeil sur cet article

Posés au cœur de décors médiévaux, les marchés de Noël d’Allemagne, ou «Christkindlesmarkt», ont un côté particulièrement féerique.

À bord du River Queen, nous nous sommes joints aux familles inscrites à la croisière Classic Christmas Market, pour partir à la découverte des plus anciens et des plus importants d’entre eux.

C’est par un frisquet matin de novembre, sous un ciel teinté de rose, que se fait l’embarquement sur le bateau de la flotte Uniworld. À bord, une maison de pain d’épices, des plats de bonbons colorés et des décorations scintillantes rappellent que nous ne sommes qu’à quelques semaines de Noël.

C’est tout en douceur que ce long navire, entièrement peint en bleu et blanc et affichant un style Art déco, nous fera parcourir les 400 km séparant les sept marchés de Noël au programme de cette croisière.

Bien que tous différents, ces derniers ont en commun les petites maisonnettes de bois fleurant bon les châtaignes grillées, le pain d’épices, la cannelle, les saucisses, les «Lebkuchen» (biscuits au gingembre), les «Schneeball» («boules de neige», des pâtisseries au gingembre faites de lanières de pâtes frites et sucrées) ou le «Glüwein» (vin chaud). Ces kiosques offrent aussi des décorations et une grande variété de jouets et d’objets d’artisanat. Des carrousels, des fanfares et des chœurs d’enfants aux voix angéliques ajoutent au plaisir des visiteurs. Leurs yeux ne semblent pas assez grands pour débusquer tous les trésors offerts et découvrir l’architecture qui les entoure. Malheureusement, lors de ma visite, dame Nature a obstinément refusé de saupoudrer les sites du moindre flocon et c’est sous une lumière gris souris et de la pluie que chaque journée s’est déroulée. Facile d’imaginer que si le charme a opéré dans ces conditions, l’émotion doit se décupler quand ce décor revêt son manteau blanc.

Belles rencontres

Fréquentés par la population locale qui vient y prendre le repas du midi ou qui s’y rassemble pour boire un vin chaud ou une bière en terminant le travail, ces marchés sont l’occasion de belles rencontres, de discussions animées, mais surtout de découvertes culinaires. Occupant les parties médiévales des villes, ils permettent également l’accès à l’architecture, aux monuments, aux musées et à la riche histoire de chacune d’elles. Les excursions offertes débutent d’ailleurs par une visite guidée des principaux sites d’intérêt de chacune de ces villes et se poursuivent ensuite dans les marchés qui ne sont jamais situés très loin du port où est amarré le navire. Chacun est alors libre de le parcourir à son rythme.

Ainsi, de Francfort, où se tient le marché le plus fréquenté (trois millions de visiteurs chaque année), on se rendra à Nuremberg, où se trouve le plus grand d’entre eux (200 kiosques divisés en trois marchés aux thématiques différentes). Les cinq autres arrêts nous mèneront d’abord à Wertheim, où les ruines du plus grand château de pierre du sud de l’Allemagne semblent veiller sur le puits des anges autour duquel sont rassemblés les kiosques. On visitera ensuite le marché bicentenaire de Würzburg, celui de Bamberg, ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, sans oublier celui de Rothenberg, l’une des plus belles cités médiévales d’Europe. La ville aurait d’ailleurs servi d’inspiration à Walt Disney pour les maisons de certains de ses personnages et son marché de Noël existe depuis le 15e siècle, ce qui en fait l’un des plus vieux mais aussi l’un des plus célèbres.

Riche histoire

L’Allemagne possède de nombreux trésors que cette croisière permet de découvrir comme la forteresse de Marienberg, qui se dresse au-dessus du Main, ou le spectaculaire Bishop’s Residenz (le palais des princes-évêques), qui a servi pour le tournage des Trois Mousquetaires mettant en vedette Orlando Bloom. On croise aussi l’hôtel de ville, les canaux et les rues en pierre de Bamberg, ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans plusieurs de ces villes, on effectue également un retour dans le passé, celui de la triste présence d’Hitler. À Francfort, la vieille place, entièrement détruite par la guerre, poursuit toujours sa reconstruction. À Nuremberg, détruite à 90 % par les bombes, on constate que les cicatrices de la guerre s’effacent petit à petit, ce qui tient presque du miracle. L’ombre du petit caporal plane toujours sur cette ville et, malgré le thème festif de la croisière, il serait dommage de ne pas se rendre sur le Zeppelin Field, cet immense terrain de 11 km carrés où Hitler rassemblait les sympathisants du parti nazi. Il faut voir aussi le Centre de documentation du Reichsparteitagsgelände, dont l’exposition permanente «Fascination et violence» permet de mieux comprendre les causes et les conséquences de la dictature nationale-socialiste. Un peu plus loin, la salle d’audience 600 du palais de justice abrite le Mémorial des procès de Nuremberg où les principaux criminels de la Seconde Guerre mondiale furent jugés et condamnés.

Laissant derrière nous le triste passé de cette ville, c’est avec bonheur que l’on franchit les grandes murailles du 13e siècle qui la ceinturent pour se rendre sur son ancienne place médiévale. On y trouve un rassemblement de kiosques de Noël colorés et odorants et un musée du jouet dont certains ont plus de 3000 ans.

Nombreux sont d’ailleurs les musées qui méritent la visite le long de ce parcours. Ceux de Francfort, posés comme les grains d’un chapelet le long de la rive sud du Main, en font partie. C’est aussi le cas du Musée national de Goethe à Weimar, du Musée des poupées et des jouets à Rothenburg, du Musée du verre soufflé à Wertheim ou du Musée franconien de la bière, situé dans les caves d’un ancien monastère bénédictin de Bamberg.

Souvenir unique

Chaque soir, les petites familles et les amis se retrouvent pour les repas, partagent l’émotion ressentie lors des visites, regardent leurs photos, se racontent leurs aventures et comparent leurs trouvailles en dégustant une cuisine simple, mais délicieuse. Puis, ils retournent à leur cabine pour découvrir quel petit cadeau le père Noël (ou plutôt le personnel de bord) est venu déposer sur leur oreiller.

Découvrir les marchés de Noël d’Allemagne à bord du River Queen est un beau cadeau à s’offrir en famille. D’ailleurs, les yeux les plus brillants que nous avons pu voir, au cours de ce séjour, étaient certainement ceux des grands-parents accompagnés de leurs enfants et de leurs petits-enfants.

Ce voyage a été rendu possible grâce à Uniworld et l’Office national allemand du tourisme.


À Savoir

  • Le River Queen est l’un des plus anciens navires de la flotte Uniworld, la seule compagnie de croisière de luxe de style boutique. Il a été construit en 1999, mais entièrement rénové en 2010. Long de 110 mètres et large de 11,5 mètres, il peut accueillir 128 passagers dans ses 60 cabines et quatre suites réparties sur trois ponts. Les espaces communs comprennent un grand salon avec service de bar et foyer, le salon du capitaine avec service de bar et librairie (lors des croisières avec des enfants, cet espace est converti en salle de jeux), une terrasse avec chaises longues, tables et jeux divers, un gym, un sauna, un spa, une boutique, une salle de lavage, l’accès sans fil à l’internet, un ascenseur ainsi que le service de thé et café toute la journée et la nuit.
  • Uniworld navigue que sur les grandes rivières d’Europe et de Russie (le Rhin, la Moselle, le Danube et le Main;  les canaux de la Belgique et de Hollande; la Seine; le Rhône et Saône; la Garonne, la Dordonne et la Gironde; le lagon de Venise et Po River; Le Douro et la Volga).
  • Cette croisière est offerte à partir de 2799 $, un prix qui comprend les excursions, mais pas les pourboires (13 euros par personne par jour). La tenue décontractée est de mise sauf pour certains autres événements.
  • Les prochaines croisières Classic Christmas Market :  départs les 7, 14 et 21 décembre 2014 et les 29 novembre, 6, 13 et 20 décembre 2015.
  • Uniworld offre des voyages multi générationnels sur certaines de ses croisières.

 

Commentaires