/sports/hockey/canadien
Navigation
Marc Bergevin

Le standard Jean Béliveau

Marc Bergevin et plusieurs joueurs du CH réagissent au décès du légendaire numéro 4

Marc Bergevin
photo d'archives Marc Bergevin

Coup d'oeil sur cet article

St. Paul, Minnesota | Avec une petite phrase, Carey Price a parfaitement résumé l’un des plus grands héritages de Jean Béliveau.

« Il a établi le standard pour être un Canadien de Montréal et c’est pour cette raison qu’on se souviendra toujours de lui. Il était un gagnant, mais un gagnant humble. »

À sa sortie de l’entraînement matinal au Xcel Energy de St. Paul, Price a dérogé de sa routine habituelle en acceptant de parler le jour d’un match.

« C’est un jour triste. On a perdu un membre de notre famille. Il était tout un citoyen et un grand ambassadeur de première classe pour notre équipe. Je suis triste de le voir partir. Gagner son trophée était un honneur pour moi. Je l’ai rencontré lui et son épouse à quelques occasions. Il a procuré un sourire à des milliers de partisans du Canadien. »

Une dernière visite

Dans une petite pièce du domicile du Wild, Marc Bergevin a commenté le décès de Monsieur Béliveau.

« Au mois de septembre, je lui ai rendu visite avec Réjean Houle à sa résidence de Longueuil, a-t-il dit. Ce n’était pas seulement un ambassadeur pour le Québec, mais aussi pour le Canada et le reste du monde. Monsieur Béliveau est une personne de grande classe. C’est une journée de tristesse pour le CH. »

« Parmi les grands de l’histoire de l’équipe, tu peux nommer Maurice Richard, mais Monsieur Béliveau était le capitaine exemplaire, a continué le DG du CH. Tu ne peux pas remplacer un Monsieur Béliveau. Il montrait l’exemple sur la patinoire et à l’extérieur. C’est un homme de classe à tous les niveaux. Si nos joueurs peuvent idolâtrer quelqu’un comme lui, c’est fantastique. »


Des citations en rafales

Brandon Prust : « Quand je suis arrivé à Montréal, j’ai eu l’occasion de le rencontrer une première fois et j’ai été impressionné. Il laisse un grand héritage. On n’avait pas à le connaître personnellement pour réaliser ce qu’il a fait pour l’équipe et la communauté. »

Pierre-Alexandre Parenteau : « Monsieur Béliveau était un homme facile d’approche malgré son statut de grande étoile. Il était très près du peuple. Il était le joueur préféré de mon père. Pour un grand joueur, il avait énormément de talent. Quand je regarde des vidéos, je trouve que Mario Lemieux ressemblait à Jean Béliveau. »

David Desharnais : « Tout le monde est attristé par son décès. Même si je n’ai pas eu la chance de le voir jouer, je sais à quel point il était un homme exceptionnel. Je me souviendrai toujours de mes rencontres avec lui. Il avait une présence tellement incroyable, il était poli et souriant avec tout le monde. Il connaissait parfaitement la responsabilité qui vient avec le fait de porter l’uniforme du Canadien de Montréal. »​

Commentaires