/entertainment/movies
Navigation
Dear White People

Les travers de l’Amérique « post-raciale »

Les travers de l’Amérique « post-raciale »
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Cessez de célébrer, c’est juste le conseil que Sam White (Tessa Thompson), une étudiante noire sur le campus Ivy League de l’Université Winchester, fréquenté par une majorité de blancs, vous donnerait sûrement.

TORONTO | Cessez de célébrer, c’est juste le conseil que Sam White (Tessa Thompson), une étudiante noire sur le campus Ivy League de l’Université Winchester, fréquenté par une majorité de blancs, vous donnerait sûrement.

L’Université Winchester est le théâtre de l’action du film Dear White People, une comédie dramatique sur l’Amérique «post-raciale».

Sam anime une émission de radio et est l’une des rares étudiantes noires fréquentant cet établissement. Son objectif? Promouvoir la culture noire, menacée – croit-elle – d’extinction dans l'université.

La résidence Armstrong-Parker, autrefois réservée aux Afro-Américains, ne devrait-elle pas être un bâtiment parmi tant d’autres, qui abritent les étudiants, peu importe leurs origines ethniques?

Il y a aussi l’ex de Sam, Troy (Brandon Bell), fils du doyen de l’école (Dennis Haysbert) et désireux d’être comme n’importe quel de ses camarades blancs. Sa nouvelle petite-amie est blanche et sa conduite est en tout point irréprochable. Coco (Teyonah Parris) a hâte de mettre son passé derrière elle. Lionel (Tyler James Williams), affublé d’un énorme afro, ne cadre nulle part. Homosexuel et intello, il ne semble pas intéressé à personne.

Connaissance de soi

Kurt (Kyle Gallner) porte l’étiquette de l’étudiant modèle blanc, mais il ne colle pas tout à fait au stéréotype, tout comme les autres personnages. Dear White People ne porte pas tant sur les tensions raciales que sur la perception et la connaissance de soi-même. Chaque personnage s’arrête pour réfléchir à ses croyances et à ses valeurs.

Vif, drôle et rempli de mots d’esprit, Dear White People débute et se termine sur des bulletins de nouvelles concernant le party d’Halloween de la fraternité blanche de Winchester, dont le thème est «visages noirs». C’est l’événement social qui divise et rassemble à la fois, le tout est traité avec beaucoup d’humour.

  • Dear White People (3.5/5)

Film de Justin Simien. Avec Tyler James Williams, Tessa Thompson, Teyonah Parris

 

Commentaires