/news/green
Navigation

La dépouille d’une baleine est profanée en Colombie-Britannique

A Pair of Oceanarium Killer Whales at Their Tank's Edge
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

COURTENAY, C.-B. – Des défenseurs des droits animaux de Colombie-Britannique ont été outrés d’apprendre qu’un voleur de dents avait profané la carcasse d’une baleine échouée, samedi.

La femelle épaulard nommée Rhapsody a été retrouvée morte, flottant au large de Courtenay, sur l'île de Vancouver, jeudi. Elle a été ramenée sur la plage pour qu’une autopsie soit effectuée. Il est possible qu’elle soit morte en donnant naissance.

La bête était connue de l’équipe de chercheurs qui a entrepris l’examen samedi.

Pendant la nuit, quelqu’un a subtilisé des dents à la défunte baleine.

«Quelqu’un a égoïstement, cruellement et illégalement arraché des dents à Rhapsody , a dit Marcie Callewaert de la Victoria Marine Science Association en entrevue à CTV News. C’est un crime indescriptible, contre la science et contre elle.»

Paul Cottrell de Pêches et Océans Canada était tout aussi dévasté d’apprendre la nouvelle. «C’est difficile à comprendre. C’est une tragédie», a-t-il dit.

Pour sa part, la résidente de Courtenay Jean Rowe qui gardait un œil sur la dépouille estime que c’est l’appât du gain qui a mené à la profanation du corps de l’animal.

«Malheureusement l’ivoire vaut de l’argent, et les gens aiment les trophées. Mais c’est scandaleux», a-t-elle dit à Global News.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.