/entertainment/movies
Navigation

Jared Leto s’attaque au Joker

US-OSCARS-ARRIVALS
photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce que Jared Leto souhaite mourir? Ou est-il devenu tout simplement dingue depuis qu’il a remporté l’Oscar du meilleur rôle de soutien pour Dallas Buyers Club du Québécois Jean-Marc Vallée?

Est-ce que Jared Leto souhaite mourir? Ou est-il devenu tout simplement dingue depuis qu’il a remporté l’Oscar du meilleur rôle de soutien pour Dallas Buyers Club du Québécois Jean-Marc Vallée?

Après des semaines de rumeurs, la nouvelle a finalement été confirmée ces derniers jours selon laquelle Jared Leto incarnera le mythique personnage du Joker dans le film Suicide Squad, produit par Warner Bros. Ce long-métrage s’intéressera à un groupe de supervilains qui font des opérations clandestines pour le gouvernement en échange de peines d’emprisonnement moins lourdes.

Jared Leto partagera l’affiche avec Will Smith, qui prêtera ses traits à l’assassin Deadshot. Margot Robbie sera pour sa part Harley Quinn et Tom Hardy – qui a déjà été en opposition à Batman dans le rôle de Bane dans L’ascension du chevalier noir – sera le chef de l’escouade Rick Flag. Jai Courtney dans la peau de Boomerang et la mannequin Cara Delevingne dans le rôle d’Enchantress compléteront la distribution du film dirigé par David Ayer et dont la sortie est prévue en août 2016.

L’arrivée de Jared Leto comme Joker a pratiquement éclipsé la nouvelle de la signature de contrat de Will Smith, qui incarne pourtant rarement les méchants et qui est un poids lourd de longue date d’Hollywood.

De la pression

Ce sera la toute première fois que le personnage du clown déjanté, véritable prince du crime, apparaîtra dans un long-métrage à grand déploiement depuis la sortie en 2008 du film Le chevalier noir, qui mettait en vedette le regretté Heath Ledger. À l’époque, Ledger avait lui-même dû assumer le lourd fardeau des attentes élevées de la part de l’industrie et du public. Tout le monde lui disait qu’il n’arriverait pas à surpasser ou égaler le jeu de Jack Nicholson dans le Batman de Tim Burton datant de 1989. Et pourtant, le Joker plus sombre de Ledger a lui aussi marqué les esprits, sinon plus. Malheureusement, l’acteur est mort avant d’être consacré pour sa prestation.

Alors Jared Leto est-il tombé sur la tête de s’attaquer au Joker après Nicholson et Ledger? Il avait pratiquement cessé de jouer pour se consacrer à son groupe 30 Seconds to Mars ces dernières années. C’est Jean-Marc Vallée avec le film Dallas Buyers Club qui l’a ramené sur les plateaux de cinéma. Ce fut un choix judicieux pour l’acteur et pour l’équipe de production, Jared Leto ayant remporté, à l’instar de sa covedette Matthew McConaughey un Oscar pour ce projet. Mais voilà qu’il s’attaque maintenant à un personnage iconique et le plus périlleux jamais tiré de l’univers des bandes dessinées transposées au grand écran.

Fou, peut-être. Courageux, certainement. Mais ce choix peut aussi s’avérer fort brillant. Jared Leto a les épaules assez solides pour revêtir les habits du Joker, sans pour autant caricaturer le personnage. Il suffit de voir comment il s’est transformé pour se glisser dans l’univers de la transsexuelle Rayon, atteinte du SIDA, dans Dallas Buyers Club.

Même si ses apparitions dans Suicide Squad pourraient être limitées, c’est certain que ce film sera significatif pour sa carrière.

Brillant

Et avec David Ayer comme scénariste et réalisateur, Suicide Squad a des chances d’être incroyable au final. Ayer a proposé deux des drames policiers les plus poignants des dernières années: La force de l’ordre (End of Watch) en 2012 comme scénariste et réalisateur ainsi que Jour de formation (Training Day) à titre de scénariste en 2001. Puis, cet automne est sortie sa plus récente proposition, le drame de guerre Fury, avec Brad Pitt.

Le gars sait, disons-le, comment mettre en scène le côté sombre de ses personnages dans des films d’action.

Reste que la compétition est aux aguets. Trois mois après la sortie prévue de Suicide Squad en août 2016, Marvel doit proposer son propre drame de supervilains, The Sinister Six. Est-ce que Leonardo DiCaprio donnera vie au Docteur Octopus dans ce long-métrage? Qui sait.