/news/health
Navigation

Les victimes d'abus physiques, psychologiques et sexuels plus susceptibles de souffrir d'obésité

obesite embonpoint
Photo archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les gens qui ont subi des abus physiques, psychologiques et sexuels dans leur enfance sont plus susceptibles de souffrir d’obésité.

Les gens qui ont subi des abus physiques, psychologiques et sexuels dans leur enfance sont plus susceptibles de souffrir d’obésité.

La nouvelle étude rapportée dans un article publié dans le Obesity Reviews démontre en effet que 69% des adultes qui ont subi une chirurgie de pontage gastrique ont vécu des abus durant leur jeunesse, malgré le fait que de nombreux abus ne seront jamais rapportés.

L’étude relève que les abus durant l’enfance mènent souvent à des problèmes de santé mentale, ce qui peut aussi affecter la santé physique. Certains patients obèses ont mentionné que l’augmentation de poids et l’obésité étaient un moyen de se protéger contre d’autres abus sexuels.

L’étude mentionne également que les médicaments utilisés contre l’obésité et les programmes intensifs de perte de poids ne permettent pas à ses personnes de retrouver la santé. Pour y arriver, les chercheurs suggèrent que les abus devraient être pris en considération dans les moyens pour perdre du poids, c’est-à-dire que des spécialistes devraient aider les patients à travailler sur leurs problèmes liés aux abus ce qui les aideraient par la suite à diminuer son poids.​