/entertainment/shows
Navigation

Dix années à Sherbrooke

Pour les 10 prochaines années, Cow-boys et d’autres productions de Québec Issime se succéderont sur la scène de la place Nikitotek de Sherbrooke.
Photo courtoisie Pour les 10 prochaines années, Cow-boys et d’autres productions de Québec Issime se succéderont sur la scène de la place Nikitotek de Sherbrooke.

Coup d'oeil sur cet article

Québec Issime passera les 10 prochains étés sous le nouveau toit de la place Nikitotek de Sherbrooke avec toutes ses productions, excepté Décembre.

C’est ce qu’ont annoncé, hier, la Ville de Sherbrooke, par l’entremise de son organisme de promotion Destination Sherbrooke, et le producteur et père de Québec Issime, Robert Doré. Après avoir investi 200 000 $ l’an dernier pour adapter le spectacle Cow-boys à la scène de la place Nikitotek, voilà que la troupe régionale a décidé d’investir 75 000 $ afin de bâtir un nouveau toit et ainsi envisager de passer la prochaine décennie dans le sud-est du Québec.

«Nous sommes extrêmement heureux de cette entente de dix ans. Avec le toit qui sera construit sur l’amphithéâtre extérieur de la place Nikitotek, tout devient maintenant possible. Avant, on ne pouvait pas vendre de corporatif et le marché des autobus était fermé. C’est normal, comment veux-tu réserver au mois de janvier pour venir voir Québec Issime en juillet, avec des risques de pluie? Avec le toit, plus d’inquiétude, dit Robert Doré, soulagé. Pour nous, c’est une chance incroyable. En nous établissant autant d’années à Sherbrooke, nous sommes près des lignes américaines et de la couronne sud de la métropole. On est dans le trafic pour amener du monde».

Pas que Cow-boys

Après avoir accueilli 10 000 personnes l’an dernier à Sherbrooke avec la production Cow-boys, c’est encore à celle-ci que Québec Issime fera confiance, en 2015, pour fouler le parquet de la place Nikitotek. Cependant, d’autres spectacles de la troupe, excepté Décembre destiné à la Place des Arts, pourraient également être présentés durant la décennie. «Ça ne sera pas juste le spectacle Cow-boys. C’est certain qu’on va le faire le temps qu’il y aura de la demande, mais si un jour, il venait à s’essouffler, on a aussi Party et De Céline Dion à La Bolduc. De plus, l’équipe de création est toujours en ébullition et pourrait bien surprendre avec un nouveau spectacle», révèle M. Doré.

Une chose est certaine, avec cette belle nouvelle et sa production Décembre qui bat son plein pour une 12e année à La Place des Arts de Montréal, Québec Issime a le vent dans les voiles ces temps-ci. «Les billets se vendent encore mieux que l’an passé. On n’a pas de diminution, mais on augmente tout le temps. Je peux donc confirmer qu’on sera de retour non seulement pour la 13e, mais la 14e édition également de Décembre à Montréal», admet l’heureux producteur.

Party temporaire à l’église

Et pour ce qui est de l’avenir de la production Party dans l’église Saint-Jacques transformée en Complexe Québec Issime en raison de la fermeture indéterminée du Théâtre Palace Arvida, Robert Doré précise que cela demeure un plan B. «Un beau plan B, mais un plan B. Quand le Palace rouvrira, nous y retournerons. Je ne deviendrai pas directeur d’une salle de spectacles. Je n’ai pas le temps. Notre église est destinée à être un centre de préproduction pour nos opérations et au besoin, on a une scène», conclut-il.