/news/politics
Navigation

Les étudiants français paieront 4 000 $ plus cher

Christine St-Pierre, francophonie
SIMON CLARK / JOURNAL DE QUEBEC La ministre Christine St-Pierre.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la volonté exprimée par le président François Hollande lors de sa visite au Québec, le mois dernier, le gouvernement Couillard a maintenu sa volonté d’augmenter les frais de scolarité payés par étudiants français qui étudient dans la Belle Province.

« Nous demandons à tous les Québécois, dans le contexte actuel des finances publiques, de faire certains efforts et c’était clair pour nous que nous allions demander aux étudiants français de faire certains efforts », a déclaré la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre.

La ministre a signalé, en arrivant au tout dernier conseil des ministres avant la pause des Fêtes, mercredi, que la France et le Québec sont bel et bien « sur la bonne voie » d’en arriver à une entente.

Le quotidien La Presse révélait ce matin qu’à l’exception de ceux qui sont déjà établis au Québec, les étudiants français, au nombre de 8 000 actuellement, devront bientôt payer 4000 $ de plus que les étudiants québécois, c’est-à-dire 6 200 $.

Les étudiants français paient actuellement les mêmes frais de scolarités que leurs cousins québécois, soit 2 200 $.

Selon les informations obtenues par le Bureau parlementaire, l’entente entre la France et le Québec, dont la signature est imminente, s’appliquera à partir de septembre 2015, juste à temps pour la session 2015-2016.

Malgré la hausse de leurs droits de scolarité au Québec, les étudiants français continueront tout de même de payer 5 800 $ de moins que les autres étudiants étrangers (12 000 $).