/news/health
Navigation

Les visites interdites au CHU de Québec

aile psychiatrique, Hopital Saint-Sacrement
SIMON CLARK / JOURNAL DE QUEBEC Deux des hôpitaux du CHU sont aux prises avec des éclosions de grippe actuellement, soit Saint-Sacrement et l’Enfant-Jésus.

Coup d'oeil sur cet article

Devant la recrudescence des cas de grippe dans la région, le CHU de Québec interdit aux visiteurs l’accès à ses cinq hôpitaux déjà engorgés, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Cette directive prendra effet à compter de 8 h jeudi. «C’est une mesure exceptionnelle, qui est rendue nécessaire en raison de la forte activité grippale et du fort achalandage dans nos urgences. On n’avait pas vu cela dans les dernières années», signale la porte-parole du CHU de Québec, Geneviève Dupuis.

L’établissement a d’ailleurs mis en place une cellule de crise qui évalue constamment la situation. Les fermetures de lits prévues pour la période des Fêtes, soit une centaine de lits, sont suspendues pour le moment, afin de préserver la capacité maximale d’accueil dans les cinq hôpitaux (CHUL, Saint-François-d’Assise, Hôtel-Dieu de Québec, Enfant-Jésus et Saint-Sacrement).

L’interdiction des visites a pour but d’éviter que les patients hospitalisés ne soient contaminés par les visiteurs qui se présentent à l’hôpital avec des symptômes d’allure grippale, précise Mme Dupuis.

Les seules visites permises concernent les îlots parents-enfants et la pédiatrie (père, mère, conjoint ou conjointe et aidants naturels), ainsi que les soins intensifs et les soins palliatifs, de manière restrictive également.

Deux des hôpitaux du CHU sont aux prises avec des éclosions de grippe actuellement, soit Saint-Sacrement et l’Enfant-Jésus.

Les urgences des cinq hôpitaux sont bondées à telle enseigne que l’on a ajouté 31 lits sur les étages et doublé certaines chambres. «On ne prévoit pas de répit durant les Fêtes et le début de janvier s’annonce pénible», anticipe Mme Dupuis.

Le virus de la grippe frappe fort et tôt cette année. Le vaccin se montre moins efficace pour la souche la plus active en ce moment. L’influenza atteindra son point culminant durant les Fêtes dans la région de Québec.