/lifestyle/food
Navigation

Un doublé pour Romain Cavelier

Grand gagnant de la finale régionale Made With Love

made with love
Photo le Journal de Montréal, Véronique Harvey

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à son cocktail à base de Pineau des Charentes et de poires, Romain Cavelier, du restaurant Henri Saint-Henri, a remporté la faveur non seulement des juges, mais aussi du public, lundi soir, lors de la finale régionale de la compétition de mixologie Made With Love.

«On était 19 bartenders de gros calibre, alors c’est une énorme consécration pour moi», explique le jeune homme qui exerce ce métier depuis seulement trois ans et qui en était à sa première participation à la plus importante compétition de cocktails à travers le Canada.

Alors que certains ont dû se restreindre à des alcools qu’ils ne maîtrisaient pas à la perfection, Romain Cavelier a eu la chance de travailler avec le premier choix de sa liste, le Pineau des Charentes.

«C’est un produit quand même sucré, alors le défi était de balancer le sucre sans en cacher le goût, explique-t-il. Je voulais quelque chose d’élégant, donc je suis allé chercher des notes boisées et fumées. J’ai utilisé des citrons que j’ai fait fumer à froid avant d’en extraire le jus. Ç’a donné une belle enveloppe fumée au cocktail. Ensuite, j’ai ajouté un jus de poire maison et un amer [bitter] à la réglisse. Finalement, j’ai complété avec du sirop de bouleau, qui donne une petite touche boisée.»

Le tout était marié avec une bouchée divine composée de canard fumé, d’une mousseline de chèvre et de poires, servis sur une croustille de pomme de terre bleue. Parce que l’expérience se vit également avec les yeux, Romain Cavelier avait apporté une attention toute particulière à son kiosque (l’un des plus beaux de la compétition!) d’inspiration rustique chic, rappelant un sous-sol de chalet en bois rond.

En route vers la Finale nationale

Devant 18 de ses collègues, dont certains figurent parmi ses mentors, le bartender d’origine française a ainsi réussi à se qualifier pour la finale nationale de Made With Love, qui aura lieu à Toronto au printemps 2015. Il y représentera Montréal avec Jonathan Elbaz, du 132 Bar Vintage, arrivé en 2e place pour le choix des juges et en 3e place pour le choix du public.

Les deux finalistes tenteront de remporter le titre de meilleur bartender du Canada et l’un des 10 séjours dans les distilleries des marques partenaires.

Les cinq meilleurs bars à cocktails de Montréal selon Romain Cavelier
Ludger
(4001, rue Notre-Dame Ouest)
Spirit House
(244, rue Saint-Jacques)
132 Bar Vintage
(132, rue Fleury Ouest)
Le LAB Comptoir à Cocktails
(1351, rue Rachel Est)
Henri Saint-Henri
(3734, rue Notre-Dame Ouest)
La recette du gagnant : The Gentleman Lumberjack
1 oz Pineau des Charentes Coq D’Or
1 oz jus de citron fumé
3 oz jus de poire maison
½ oz sirop de bouleau
4 gouttes Bitter à la réglisse

Bouchée en accord

Canard fumé, poire pochée, mousseline de chèvre, servis sur croustille de pomme de terre bleue.


Le brandy au goût du Québec
 
Populaire chez les plus âgés, le brandy est de plus en plus prisé des mixologues qui élaborent de nombreux cocktails à partir de cette eau-de-vie classique.
 
Le brandy s’est même mis au goût du Québec pour les Fêtes.
 
La distillerie française St-Rémy a élaboré l’an dernier une toute nouvelle boisson directement inspirée du Québec, le St-Rémy À la Crème.
 
«J’ai été surpris par la culture gastronomique et foodie qui existe au Québec», explique le directeur international de la marque St-Rémy, Antoine Couvreur, aussi connu sous le surnom de «dandy du brandy».
 
«Je me suis demandé s’il ne serait pas possible de créer un produit gourmand pour les gourmets. Du coup, c’est le challenge que Martine Pain [maître de chai chez St-Rémy] a dû relever pour créer ce produit, soit une crème faite à partir du brandy St-Rémy, qui soit fidèle à notre origine et notre savoir-faire ancestral», conclut M. Couvreur.
 
Avec son goût frais et léger, ainsi que ses notes de fruits, de chocolat, de café et de noisettes, le St-Rémy À la Crème est le partenaire idéal du temps des Fêtes. À ajouter dans votre café ou à consommer sur glace.

Le mot «brandy» vient de brandywine –du hollandais brandewijn –, qui signifie «vin brûlé». En effet, le brandy est produit à partir de vins distillés que l’on fait vieillir dans des fûts de chêne pour les transformer en eau-de-vie. C’est durant cette période que la boisson prend sa couleur ambrée. Ces eaux-de-vie sont ensuite mélangées entre elles pour obtenir les arômes désirés.

 

Cocktails classiques
Sidecar
2 onces de brandy
1 once de Cointreau
1 once de jus de citron

Dans un shaker rempli de glaçons, verser le brandy, le Cointreau et le jus de citron. Agiter vivement pendant 10 secondes. Filtrer au-dessus d’un verre à Martini à l’aide d’une passoire à glaçons.


Brandy Alexander
1 once de brandy
1 once de crème de cacao
1 once de crème 15 %

Dans un shaker rempli de glaçons, verser le brandy, la crème de cacao et la crème 15 %. Agiter vivement pendant 10 secondes. Filtrer au-dessus d’un verre à Martini à l’aide d’une passoire à glaçons.