/misc
Navigation

Les Conservateurs toujours premiers à Québec

Quebec
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Selon le plus récent sondage Crop, le PCC de Stephen Harper reste premier dans la région de Québec, malgré le fait que ce parti ne pointe qu’à la 4e place à l’échelle de la province.

À 37% dans cette région (environ le même résultat qu’en 2011), ce parti y est environ trois fois plus élevé que dans le reste du Québec (13%). Ainsi, en terme de concentration du vote, la situation du PCC et similaire à celle de QS à Montréal. Cette concentration permettrait au PCC de récolter 7 sièges selon les projections basées sur ce sondage (note : je sais que les simulateurs ne sont plus disponibles. C’est en raison du nouveau site du JdM et je ne peux pas corriger cela pour l’instant. Mais les simulateurs reviendront).

De manière générale, ce sondage montre une course serrée entre le PLC (37% et 36 sièges) et le NPD (30% et 35 sièges) dans la Belle Province. Le NPD pourrait remporter le plus de sièges malgré un retard de 7 points en raison de la concentration du vote PLC chez les non-francophones. Rappelez-vous qu’avec le mode de scrutin, avoir un vote concentré est bon pour les petits partis mais pas pour les grands.

Le Bloc, à 17%, pourrait ne pas faire élire le moindre député. Un scénario inconcevable il y a seulement 6 ans de cela ! En gros, ce sondage montre que la situation au Québec et plutôt stable. Les anglophones à Montréal sont de retour au PLC avec Justin Trudeau, les Conservateurs ont Québec et la Beauce et le NPD a le reste du Québec. La prochaine élection est dans près de 11 mois, mais je doute que l’on verra de grands changements d’ici là. La bataille au Québec sera entre PLC et NPD, combien même ces deux formations ne sont pas forcément à la lutte dans bien des comtés.

Pour Stephen Harper, remporter 7 sièges constituerait en fait une amélioration par rapport à 2011 où son parti n’avait fait élire que 5 députés. Et tout cela en perdant 3 points ! Comment expliquer cela ? Les deux gains se feraient dans Louis-Saint-Laurent où le PCC y avait perdu de peu face au NPD ainsi que dans Montmagny—L'Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup (là aussi, le NPD y avait gagné de peu). Ainsi, le PCC fait des gains en perdant moins de votes que le NPD. Une situation un peu étrange mais qui ferait probablement le bonheur du Premier ministre.

Au final, le Québec ne sera pas la province la plus importante lors de la prochaine élection, mais c’est la province qui pourrait empêcher une majorité Libérale et sauver le NPD. Ce sera donc une bataille un peu à part.