/finance/news
Navigation

Une dette hypothécaire...pour faire de l’argent!

Imprimir
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Attention ici, pas n’importe quelle dette! Saviez-vous qu’il y a certaines dettes avec lesquelles on peut faire de l’argent?

Attention ici, pas n’importe quelle dette! Saviez-vous qu’il y a certaines dettes avec lesquelles on peut faire de l’argent?

Rappelez-vous vos parents ou grands-parents qui disaient de tout payer comptant, car ce n’était pas bon de devoir de l’argent à quelqu’un. «Habitue-toi à ramasser ton argent, après tu pourras acheter des biens, mais seulement quand tu pourras payer comptant!»

On ne vit plus cette époque pour la plupart des gens. En 1980, le ratio de la dette d’un ménage au revenu personnel disponible était de 66 %. Récemment, il a dépassé les 165 % selon Statistique Canada. Cela signifie que, globalement, les ménages devaient plus de 1,65 $ pour chaque dollar de revenu disponible.

Pas étonnant aussi de consulter l’enquête de Manuvie émise il y a quelques semaines, stipulant que 1 Canadien sur 5 devra utiliser l’équité de sa maison pour pouvoir s’assurer une bonne retraite, car il n’a aucune épargne.

Quelle est donc cette dette avantageuse ?

La meilleure dette est une dette d’hypothèque pour un immeuble à revenus. Pourquoi est-ce une bonne dette? Eh bien, on utilise ce prêt comme effet de levier, au lieu d’acheter un immeuble comptant, disons 100 000 $ (pour faciliter le calcul), vous utilisez l’effet de levier. Observez la différence de rendement dans le tableau ci-contre qu’une telle dette peut procurer.

Voici pourquoi les investisseurs ne considèrent pas l’hypothèque comme une dette, mais comme un moyen de multiplier leur argent. Cependant, une condition est essentielle à respecter: votre immeuble doit être rentable, sans cela, c’est votre salaire régulier qui devra payer pour ces immeubles. Ne vous éprenez surtout pas de l’immeuble que vous voulez acheter! C’est de la rentabilité dont vous devez vous éprendre.

Que faire si on n’a pas un sou ?

1. Il faut vous poser une seule question? Pourquoi n’ai-je pas un sou? Il faut revenir à la case départ pour corriger le tir et commencer à économiser.

2. Se débarrasser de ses mauvaises dettes (cartes de crédit, prêt personnel, etc.) et les remplacer par des prêts hypothécaires sur des immeubles rentables.

3. Trouver un partenaire qui a des sous et qui veut investir avec vous. C’est plus facile à trouver qu’on le pense avec la rentabilité des CPG (certificat de placement garanti) à 0,95 % pour un an. Les gens cherchent un rendement plus élevé. Vous allez doubler votre argent en 75 ans tandis qu’un rendement de 6 % sur un immeuble à revenus vous permet de le doubler en seulement 12 ans.

4. Utiliser l’argent qui dort dans votre maison (équité) pour le faire fructifier dans un immeuble à revenus.

5. Demandez au vendeur de vous financer. Eh oui! c’est très faisable.

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ. Son entreprise de formations et de coaching pour investisseurs en immobilier – Immofacile.ca – peut percevoir des honoraires liés à la formation et aux soirées de conférences mensuelles.