/sports/hockey/canadien
Navigation

Malhotra : la sécheresse offensive

« Je ne suis pas content de mon jeu » - Manny Malhotra

Anaheim Ducks v Montreal Canadiens
AFP Manny Malhotra.

Coup d'oeil sur cet article

Manny Malhotra trône toujours au sommet de la LNH à 62,4% de réussite au cercle des mises en jeu. Il est aussi l’attaquant le plus utilisé par Michel Therrien en infériorité numérique avec une utilisation moyenne de 2 min 47 s.

S’il remplit ses mandats sur le plan défensif, ce qui était la principale raison de son acquisition, Malhotra n’a pas des statistiques offensives aussi alléchantes.

Après 34 matchs, le centre de 34 ans a obtenu une seule passe et il présente un différentiel de -6. Il a récolté son premier point de la saison à sa 31e rencontre sous les couleurs du CH. Dans un gain de 6 à 2 contre les Kings de Los Angeles le 12 décembre, il a récolté une passe sur un but de P.K. Subban.

Avant de prendre l’avion en direction de Uniondale, Malhotra a dressé un bilan assez sombre de ses propres performances.

« Je ne suis pas content de mon jeu, surtout dernièrement, a-t-il expliqué dans un français toujours impeccable. Depuis quelques matchs mon temps sur la glace en est un bon reflet. C’est à moi d’être meilleur pour regagner la confiance des entraîneurs. »

Moins d’action à cinq contre cinq

Therrien a envoyé un message assez clair à son spécialiste des mises en jeu au dernier match contre les Sénateurs d’Ottawa. À cinq contre cinq, Malhotra a terminé la rencontre avec une minime utilisation de 3 min 55 s.

« C’est toujours difficile quand tu joues moins, a dit le numéro 20. Tu te sens moins dans l’action. Je dois rester concentrer à chacune de mes présences. Je dois simplement offrir un meilleur rendement. Les entraîneurs décident du temps de jeu.

Sven Andrighetto (5:45) et Dale Weise (8:32), les deux ailiers du quatrième trio, ont foulé la glace beaucoup plus souvent.

Le CH a toutefois une nouvelle carte dans son jeu avec cinq centres naturels au sein de la formation. À quelques occasions, David Desharnais et Tomas Plekanec ont pris des présences au centre de la quatrième unité au détriment de Malhotra.

« On a besoin de la contribution du quatrième trio, non pas seulement sur des missions comme des mises au jeu ou le désavantage numérique, mais également une contribution offensive, a expliqué Therrien. C’est pourquoi on a fait quelques ajustements. »

Bournival se cherche

Laissé de côté face aux Sénateurs, Michaël Bournival pourrait poursuivre son purgatoire encore quelques matchs. À l’entraînement, il se retrouvait dans le rôle ingrat du 13e attaquant.

« Depuis son retour, on veut qu’il démontre plus de patience avec la rondelle, qu’il fasse de meilleurs jeux, a affirmé Therrien au sujet de Bournival. Il est capable d’être meilleur que ce qu’on a vu depuis son retour. »

En quatre matchs depuis son retour d’une blessure à l’épaule gauche, le Québécois a amassé une seule passe.