/opinion/columnists
Navigation

Ô toi, Michaëlle Jean

Ô toi, Michaëlle Jean
Photo Archives / AFP

Coup d'oeil sur cet article

En 2015, on aura droit à un documentaire sur le règne de Michaëlle Jean au poste de gouverneur général du Canada.

En 2015, on aura droit à un documentaire sur le règne de Michaëlle Jean au poste de gouverneur général du Canada.

Vous pensez que c'est le gouvernement pro-monarchiste de Stephen Harper qui est derrière ça? Non c'est la SODEC, l'organisme québécois de financement des arts.

Alors, vous vous dites que ce sera un regard critique sur cette fonction ridicule de représentant de la reine d'Angleterre?

Eh non: le film va être réalisé par le mari de l'ex GG! Bonjour l'objectivité.

Intime et sensible?

Quand j'ai su que la SODEC donnait des sous pour un documentaire de Jean-Daniel Lafond sur sa femme Michaëlle Jean, j'ai pensé m'étouffer. Qui ça intéresse de voir une GG couper des rubans ou faire des soupers spaghettis pour le comité des bénévoles de Flin Flon au Manitoba?

Quand j'ai vu le titre du documentaire, Un film avec toi, j'ai éclaté de rire. Coudonc, est-ce une déclaration d'amour ou un film payé à même les impôts des contribuables?

Mais quand j'ai lu le résumé du documentaire, j'ai été doublement estomaquée: «Un portrait intime et sensible de Michaëlle Jean qui fut gouverneure générale du Canada pendant cinq ans, par son époux qui a vécu à ses côtés, en acteur et en observateur, et qui reprend sa place de cinéaste». Sortez les violons.

Si le couple Lafond-Jean veut se remémorer ses bons moments passés à la somptueuse résidence de Rideau Hall, il n'a qu'à faire un montage de ses plus belles photos et en faire un diaporama.

Michaëlle Jean, qui a déjà été une fervente nationaliste, et qui a trinqué avec des felquistes, a habilement retourné sa veste et remporté le gros lot en devenant représentante de la reine. Elle a vécu avec Jean-Daniel Lafond pendant cinq ans dans une résidence de luxe, et elle a droit à une pension à vie de 130 000 $.

Et il faudrait maintenant en plus que NOUS financions le documentaire sur leur vie de dignitaires, passée à serrer des mains, habillés en pingouin et en robe de bal?

Après avoir vécu aux crochets de l'État fédéral, n'est-ce pas indécent maintenant de se coller aux mamelles de l'État québécois pour financer un film de complaisance?

Pourquoi est-ce que le Québec paierait pour que Monsieur Lafond fasse un portrait élogieux de sa femme? Pensez-vous sérieusement qu'il va lui trouver des défauts, remettre en question la fonction même de gouverneur général? Ce docu à la gloire de Michaëlle Jean me paraît aussi grandiloquent que la statue de bronze de Lise Thibault.

Sauf qu'en plus, dans ce cas-ci, c'est le mari lui-même qui sculpte le buste de Son Honorable Épouse. Et c'est nous qui ramassons la note, bien sûr.

Le pétrole n'a pas d'odeur

Une question quiz en terminant. Chaque année, le Gala des Prix du Gouverneur général des arts de la scène a lieu à Ottawa­­. Et savez-vous qui en est le principal commanditaire? La compagnie Enbridge, dont l'oléoduc Northern Gateway est si controversé.

C'est bizarre, mais quelque chose me dit que dans une autre vie, c'est exactement le genre de sujet sur lequel Jean-Daniel Lafond aurait fait un documentaire: la méchante compagnie de pétrole qui s'achète de la crédibilité en commanditant un prestigieux événement artistique.