/finance/news
Navigation

Planifier son voyage dans le sud

1000х1000
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Prendre des vacances, c’est vital. Mais mal se préparer et s’enterrer dans les dettes avant de partir, c’est le meilleur moyen de ne pas revenir reposé!

Le voyage à crédit fait partie de notre mode de vie de citoyen surendetté et les voyagistes déploient des trésors d’imagination pour nous faire prendre l’avion. Par exemple, certains proposent désormais de payer au retour ou sur douze mois.

Il y a pourtant une différence entre une voiture, des meubles, un condo, un cinéma maison et deux semaines à la plage! «D’autant plus qu’en vacances, c’est facile de se gâter avec des imprévus, constate Philippe Viel, porte-parole de l’Union des consommateurs. Ça augmente la dette au retour.» Si vous ne pouvez faire autrement que d’alourdir votre carte de crédit, surveillez au moins si le prix inscrit au contrat est le même que celui payé six ou douze mois plus tard, signale-t-il.

CONSEILS

En fait, le plus logique serait de diviser votre budget vacances par 26 et de virer en permanence le montant à chaque paye dans un CPG, un dépôt à terme ou un fonds du marché monétaire: ce sera difficile de le dépenser ailleurs. Fixez l’échéance le jour où vous paierez votre billet d’avion. En plus, vous n’aurez pas à assumer l’intérêt d’une dette; vous en aurez donc davantage pour votre argent.

D’autre part, à l’achat du billet d’avion, vérifiez si les services supplémentaires sont inscrits au contrat: bagages en cabine, additionnels ou excessifs, repas, écouteurs, divertissement... Et le prix final doit inclure les taxes. Lisez les politiques en cas d’annulation sur le site internet du transporteur. Si une mégatempête ou une survente de billets frappent le jour du départ, vous saurez à quoi vous en tenir. Il est parfois avantageux de payer 20 $ ou 30 $ de plus pour s’assurer de partir.

La meilleure décision: faites affaire avec une agence de voyages basée au Québec. Cette dernière connaît généralement les goûts et les attentes de ses clients. Elle dispose aussi de toute l’information médicale et bureaucratique. Vous pouvez la joindre d’urgence si votre hôtel a brûlé pendant le vol (c’est arrivé). Son personnel visite sans cesse les destinations. Ça compte, car le classement (les fameuses étoiles) des hôtels ne veut rien dire. Chaque pays les attribue selon des critères souvent douteux ou flous. Parfois, quand une destination gagne en popularité, tous les trois étoiles de l’endroit deviennent miraculeusement des quatre étoiles. Comme à Cuba.

La majorité des gens qui misent sur des destinations soleil ont des attentes élevées, mais ne veulent pas payer. Sachez qu’un budget de 1000 $ et moins par personne, avion compris, vous procurera un hôtel défraîchi et de la nourriture ordinaire. Surtout aux Fêtes.

Et ne vous fiez jamais aux photos des chambres dans Trip Advisor, qui montrent systématiquement ce qu’il y a de plus cher.


Conseils

  • Soyez clairs dans vos attentes et votre budget: un tout inclus à Cuba, ce n’est pas un trek dans l’Himalaya.
  • Faites affaire avec une agence qui a un permis de l’Office de la protection du consommateur, pour avoir toutes les protections : 1-888-672-2556 ou https://bit.ly/1qBxaGG.
  • Méfiez-vous des services en ligne : la majorité n’est pas couverte par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage.