/lifestyle/family
Navigation

Cinq mauvaises idées pour dresser son chien

Il existe encore de nos jours des pratiques dépassées et peu recommandables avec les animaux. Il est temps que ça change... Voici donc cinq résolutions pour 2015.

Woman training her dog
Andres Rodriguez - Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Possiblement par manque d’information ou de discernement, certains propriétaires de chiens suivent les conseils pas très judicieux de gens qui se disent éducateurs canins, mais qui ont des approches douteuses.

Possiblement par manque d’information ou de discernement, certains propriétaires de chiens suivent les conseils pas très judicieux de gens qui se disent éducateurs canins, mais qui ont des approches douteuses.

1. Jamais plus je ne mettrai le nez d’un chiot dans son urine

Si votre chien urine dans la maison, ce n’est pas sa faute, mais plutôt entièrement la vôtre. Vous n’aviez qu’à être plus vigilant et le sortir plus souvent, particulièrement avec les chiots qui ne peuvent pas se retenir bien longtemps.

Généralement, un chiot ne peut se retenir seulement un nombre d’heures qui équivaut à son âge en mois plus un. Ainsi, un chiot de trois mois pourra se retenir quatre heures avant son prochain pipi. En bas âge, il faut donc le sortir très souvent: idéalement, à chaque heure, mais aussi tout de suite après un réveil, un repas ou une session de jeu.

Si votre chien a fait un dégât, sachez aussi qu’il est trop tard pour intervenir. Le chien ne comprend pas le sens d’une «punition». Vous ne feriez que le rendre plus craintif à votre égard. On ramasse sans faire de chichi.

2. Jamais plus je ne chicanerai mon chien lorsqu’il vient vers moi

Votre chien fait une gaffe. Vous l’appelez. S’il vient vers vous, ne le chicanez surtout pas! Lorsque votre chien vient vers vous parce que vous l’appelez, il ne pense déjà plus à la gaffe qu’il vient de faire. Il revient simplement vers vous, ici et maintenant. En le chicanant, c’est comme si vous le punissiez parce qu’il vient vers vous. Est-ce bien cela que vous voulez? Le punir, c’est lui apprendre à se méfier de vous la prochaine fois qu’il s’approchera!

Au contraire, vous le félicitez au moment où il revient vers vous et vous renforcez alors ce comportement précis (venir à vous) de façon positive. Vous augmentez les chances que ce comportement se produise à l’avenir. C’est du renforcement positif.

3. Je ne fermerai pas ma main sur le museau de mon chien pour le corriger

Certains propriétaires corrigent leur chiot en fermant son museau et en le serrant avec une main jusqu’à ce qu’il se calme. Paraît-il que c’est une question de soumission. Eh bien, saviez-vous que j’ai vu mourir de jeunes chiens en urgence, à cause de cette façon de faire qui est encore enseignée par de soi-disant éducateurs canins?

En effet, dans cette situation, un chiot qui panique et qui tente de respirer à grandes goulées pourrait subir de multiples microlésions aux poumons, ce qui peut parfois mener à un œdème pulmonaire massif.

4. Je n’utiliserai pas la punition comme moyen d’éducation

Punir un chien pour un comportement naturel, ou le «casser» comme certains disent, c’est de loin la meilleure façon de briser la relation de confiance entre vous et lui. Les vieilles méthodes sont révolues. La punition est souvent mal administrée par le commun des mortels, c’est-à-dire nous! La punition augmente alors l’anxiété de l’animal et peut même empirer le problème que l’on voulait corriger à l’origine. Visez plutôt le renforcement positif et la récompense lors des bonnes actions.

5. Je ne ferai pas usage d’un collier électrique sur mon chien

Ne vous laissez pas convaincre par qui que ce soit que le choc électrique, si minime soit-il, est une méthode correcte pour éduquer un chien. Les colliers électriques stressent les chiens, les angoissent ou les blessent parfois gravement. Les brûlures, les lésions cutanées et les chocs dans le cou n’aident certainement pas un animal à apprendre les bonnes manières dans un contexte favorable!


Mon coup de cœur vétérinaire

Ginger
Woman training her dog
Courtoisie

Je suis Ginger. J’ai 10 mois. Je suis une femelle collie croisée dont le joli minois et la personnalité attachante feront fondre votre cœur.

Je suis un peu timide au début, mais dès que je reconnais un ami, je deviens très affectueuse.

Un cours d’obéissance m’aidera à vaincre ma timidité et m’aidera à devenir un bon citoyen canin.

Vous serez très fier de moi, car je suis très intelligente et j’apprends vite. J’aime beaucoup jouer et j’espère qu’il y aura un autre chien dans ma future famille.

Comme tous les collies, j’aime bien mener mon «troupeau» et c’est un comportement qui risque de ne pas convenir à de jeunes enfants. Et comme je suis encore très jeune, je ne peux pas rester seule toute la journée.

J’espère trouver quelqu’un qui me donnera plein d’occasions de faire l’exercice dont j’ai besoin.

J’aime beaucoup m’amuser avec mes jouets et je pourrai vous accompagner au magasin pour en choisir de nouveaux.

 Voulez-vous faire une différence dans ma vie? Voulez-vous me donner la chance de devenir le chien de vos rêves? Alors, remplissez le formulaire d’adoption au www.animatch.ca