/news/consumer
Navigation

La mobilisation s’organise sur le web

compteurs intelligents
Photo Courtoisie Les clients d’Hydro-Québec font preuve d’imagination en masquant leur compteur.

Coup d'oeil sur cet article

Les opposants à Hydro-Québec ont créé une cinquantaine de blogues en trois ans pour expliquer aux Québécois comment refuser les compteurs intelligents.

Les opposants à Hydro-Québec ont créé une cinquantaine de blogues en trois ans pour expliquer aux Québécois comment refuser les compteurs intelligents.

«On vient imposer quelque chose dans la maison des gens et ils n’auraient rien à dire», s’indigne Marie-Michelle Poisson, du quartier Villeray. C’est elle qui a fondé le premier blogue local sur le sujet, «villerayrefuse.wordpress.com», en 2012.

Depuis, on en compte une cinquantaine du même genre: Longueuil refuse, Lanaudière refuse, Basses-Laurentides refusent... «Notre but, c’est de donner l’information qu’Hydro-Québec ne donne pas», résume Mme Poisson. Ils expliquent comment se faire enlever un compteur. Ces militants sont difficiles à chiffrer: certains groupes Facebook comptent plusieurs centaines de membres, d’autres à peine une quinzaine. Mais ils savent se faire entendre, surtout auprès des élus locaux.

«Presque 120 villes ont appuyé un moratoire. On a envoyé une pétition de 17 000 noms à l’Assemblée nationale en 2011», mentionne Mme Poisson, porte-parole du mouvement Refusons les compteurs.