/finance/business
Navigation

Le balai à un million de dollars

L’entreprise Garant veut se démarquer avec de nouveaux matériaux

Quebec
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC «Il faut innover dans tous nos produits et on le fait bien», a affirmé Jean Gaudreault, président-directeur général de Garant.

Coup d'oeil sur cet article

Le marché de la vente des balais à neige représente environ 25 M$ au Canada et Garant compte bien s’accaparer plus de 15 % de la tarte avec sa dernière innovation: un balai à neige sans poils.

Dominer le marché de la pelle à neige n’est pas suffisant pour Garant, fondée en 1865, à Saint-François, près de Montmagny.

«On veut continuer de croître. Le balai à neige est une avenue pour y arriver. C’est une catégorie de produits dans laquelle nous étions absents. On est déjà les spécialistes du déneigement et l’on trouvait que c’était un complément naturel à nos activités», a expliqué Jean Gaudreault, président-directeur général.

Nouveau genre

Après avoir investi un million de dollars en R&D, l’entreprise a accouché d’un balai nouveau genre, muni d’une tête résistante et souple fabriquée en foam (éthylène-acétate de vinyle).

«On a fait des études de marché pour se rendre compte très rapidement que tous les balais finissent par égratigner les voitures à cause de la neige qui s’accumule dans les poils et qui durcit. On a donc mis l’emphase pour trouver de nouveaux matériaux plus doux pour la voiture», a poursuivi M. Gaudreault.

«On est très fier de notre balai parce qu’il n’y a rien d’équivalent sur le marché. C’est la première génération qu’on fabrique. On a investi beaucoup d’argent dans ça. L’an prochain, il y aura d’autres produits qui vont s’ajouter à la gamme.»

Croître et innover vont de pair pour cette entreprise qui est passée aux mains de l’américaine Ames True Temper, en 1991.

Chiffre d’affaires de 100 M$

Depuis l’arrivée en poste de M. Gaudreault, il y a presque 20 ans, le chiffre d’affaires est passé de 30 à 100 M$, grâce à une croissance organique.

«On a réinventé la pelle à plusieurs reprises. On vient de réinventer le balai à neige. Il faut se réinventer et se challenger. C’est notre raison d’être», a-t-il ajouté.

Les projets ne manquent pas pour 2015. Ames True Temper compte investir 3,6 M$ US pour moderniser son usine.

Avec son approche intégrée, l’entreprise possède une capacité de production qui lui permet de réagir rapidement selon les aléas de la météo.

À peine 15 % des composantes sont importées. Tout le reste est fabriqué et transformé au Québec.