/news/consumer
Navigation

Recours collectif possible contre Hydro-Québec

Quebec
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBE Compteur intelligent.

Coup d'oeil sur cet article

Un avocat de Québec dit étudier sérieusement la possibilité de déposer un recours collectif contre Hydro-Québec concernant les compteurs intelligents, a appris Le Journal.

«C’est un dossier qui nous interpelle», a indiqué hier l’avocat spécialisé dans les recours collectifs, David Bourgoin, de la firme BGA Avocats.

Selon ce dernier, la méthode employée par la société d’État pour installer ses compteurs intelligents dits de nouvelles générations soulève des questions de droit «très intéressantes».

Plusieurs groupes de citoyens opposés à l’installation de ces compteurs ont confirmé hier leur volonté de se joindre éventuellement à un tel mouvement contre Hydro-Québec.

«On y pense très sérieusement», a fait savoir hier la porte-parole de Lévis refuse les compteurs, Jocelyne Breton.

Même son de cloche du côté du regroupement de citoyens Villeray refuse les compteurs.

«S’il y a un recours collectif, on va embarquer. On est rendu là», a souligné la porte-parole, Marie-Michelle Poisson.

Les opposants aux compteurs soutiennent qu’Hydro-Québec viole notamment des droits fondamentaux et les libertés individuelles des propriétaires et des locataires en imposant des «options inacceptables».

Vaste déploiement

Chez Hydro-Québec, on soutient que le déploiement des compteurs de nouvelles générations va bon train en sol québécois.

«Un total de 2,5 millions de compteurs ont été installés», a formulé hier la porte-parole de la société d’État, Isabelle Thellen.

Après Montréal et la Montérégie, Hydro-Québec poursuit son déploiement dans la grande région de Québec où plus de 87 000 compteurs ont été installés (30 %).

Hydro-Québec soutient que moins de 1 % de ses clients ont refusé jusqu’à présent l’installation de compteurs de nouvelles générations.

À Lévis, ce taux de refus serait plutôt de 10 %, d’après le regroupement Lévis refuse les compteurs.