/news/society
Navigation

Le Québec plus harmonieux que la France

FRANCE-ATTACKS-MEDIA-DEMO
Photo AFP Un musulman de Marseille se dissocie de l’attentat perpétré au nom de l’islam. Le Conseil français du culte musulman a lui aussi condamné «avec la plus grande détermination» l’acte «barbare», «contre la démocratie et la liberté de la presse».

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain de l’attentat terroriste à Paris, le Canada n’est pas à l’abri d’une nouvelle attaque, estime Janine Krieber, professeure au Collège militaire royal de Saint-Jean.

«Les services de sécurité surveillent quelques dizaines de personnes, indique la spécialiste en terrorisme et en sécurité internationale. La probabilité qu’elles passent à l’acte est difficile à évaluer.»

«Malgré ce qu’en disent les institutions de sécurité, le risque terroriste ne se mesure pas, poursuit Mme Krieber. Ce sont des événements aléatoires difficiles à prévoir.»

Frédéric Castel, sociologue
Frédéric Castel, sociologue

La communauté musulmane est cependant l’alliée des autorités dans leurs opérations de surveillance, souligne le sociologue Frédéric Castel, du département de Sciences des religions de l'UQAM.

«Les imams signalent à la police les individus problématiques», insiste-t-il, en rappelant que les responsables des attentats à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa avaient été rejetés par la communauté.

Intégration

«L’intégrisme existe, mais il est plutôt marginalisé. À ma connaissance, il n’y a pas chez nous de mosquées qui prêchent la violence. Le potentiel djihadiste est hors mosquée», indique le sociologue.

Pour M. Castel, la communauté musulmane d’ici vit plus en harmonie avec sa société d’accueil que celle de France, où le goût pour la polémique et la polarisation envenime les tensions sociales.

Il souligne que les musulmans du Québec ne vivent pas en ghetto et sont issus d’une immigration récente formée de professionnels et d’universitaires, ce qui favorise un «climat meilleur».

«Les gens ont une attitude positive, note-t-il. Plutôt que de péter les plombs, ils agissent dans une optique citoyenne et font valoir leur point de vue de façon raisonnée.»