/sports/huntfish
Navigation

Huit plans d’eau très prisés pour la pêche blanche sur la Côte-Nord

pêche blanche
Photo Charlotte Paquet, collaboration spéciale Avec sa multitude de plans d’eau, la Côte-Nord demeure un véritable petit paradis pour les pêcheurs sur glace.

Coup d'oeil sur cet article

La pratique de la pêche blanche attire bien des amateurs sur la Côte-Nord. Sur un lac, mais plus souvent encore sur une rivière, les pêcheurs s’en donnent à cœur joie avec leur tarière pour creuser les trous dans la glace et leurs brimbales pour sortir de belles prises. Si plusieurs préfèrent le confort d’une cabane à pêche, d’autres pêchent littéralement en plein air, avec ses avantages et ses inconvénients. Avec sa multitude de plans d’eau, la Côte-Nord demeure un véritable petit paradis pour les pêcheurs sur glace. Voici huit des endroits les plus courus en hiver.

La pratique de la pêche blanche attire bien des amateurs sur la Côte-Nord. Sur un lac, mais plus souvent encore sur une rivière, les pêcheurs s’en donnent à cœur joie avec leur tarière pour creuser les trous dans la glace et leurs brimbales pour sortir de belles prises. Si plusieurs préfèrent le confort d’une cabane à pêche, d’autres pêchent littéralement en plein air, avec ses avantages et ses inconvénients. Avec sa multitude de plans d’eau, la Côte-Nord demeure un véritable petit paradis pour les pêcheurs sur glace. Voici huit des endroits les plus courus en hiver.

1 | Lac Gobeil

Situé entre Sacré-Cœur et Berge­ron­nes, le site est accessible via la 138. Les cabanes pour la pêche blanche y pullulent.

2 | Rivière Portneuf

Voilà un autre très beau coin pour taquiner le poisson en hiver. On y accède par la rue de la Marina, à Portneuf-sur-Mer.

3 | Rivière Laval

Sise à Forestville, la rivière Laval est sans contredit l’un des spots les plus courus de la Côte-Nord par les amateurs de pêche blanche.

4 | Rivière Outardes

Un véritable petit village de cabanes de pêche se construit chaque hiver sur la rivière Outardes, à Pointe-aux-Outar­des. Comme dans plusieurs rivières de la région, l’éperlan est l’espèce convoitée.

5 | Rivière Manicouagan

À l’entrée ouest de Baie-Comeau, la rivière Manicouagan est aussi courue par de nombreux amateurs de pêche sur la glace.

6 | Rivière Hall

Un peu à l’ouest de Sept-Îles, la rivière Hall est un autre endroit de prédilection pour la pratique de cette activité hivernale qui ne manque pas d’attraits.

7 | Rivière Rapide

Une quinzaine de kilomètres plus loin vers l’est et située dans la baie de Sept-Îles, l’embouchure de la rivière Rapide attire également les pêcheurs hiver après hiver.

8 | Petite rivière Natashquan

Enfin, du côté de la Minganie, la Petite rivière Natashquan est sans contredit l’endroit le plus populaire pour les amateurs de tarières et de brimbales.