/opinion/blogs/columnists
Navigation

Où serait le Canadien sans Price?

Où serait le Canadien sans Price?
Photo Pierre-Paul Poulin / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Si le duel Canadien-Penguins n'a pas manqué de piquant, c'était de la p'tite bière en comparaison avec celui ayant opposé les Ravens et les Patriots. Quel match de football ce fut!

L'affrontement Flacco-Brady était quelque chose à voir. Du bonbon.

Les demi-finales de conférence dans la NFL, c'est toujours le meilleur weekend de football de l'année.

Mais revenons au Canadien, qui a réussi à soutirer un point aux Penguins même s'il a obtenu deux fois moins de chances de marquer que les visiteurs au Centre Bell.

Carey Price a souligné sa sélection au match des étoiles en offrant l'une de ses meilleures peformances de la saison. Il a fallu un tir voilé d'Evgeni Malkin et un jeu parfait complété par Sidney Crosby pour le battre.

Après avoir été frustré par le gardien du Canadien à quelques reprises, le capitaine des Penguins a fini par avoir le dernier mot en prolongation.

Crosby a profité d'une supériorité numérique et du fait que Tomas Plekanec avait brisé son bâton pour marquer.

Le Tricolore complète donc la première moitié de saison avec un total de 55 points, ce qui est très bon lorsqu'on pense que l'attaque massive a été anémique. L'une des pires de la LNH (28e rang).

Une attaque à cinq sans imagination, désorganisée. Ça va prendre tout un coup de barre pour redresser la situation, car présentement, on voit plutôt une régression.

On peut se demander où serait le Canadien sans le brio de Price. Sûrement pas parmi les huit premiers au classement.

Il est meilleur que jamais devant son filet, réparant les nombreuses erreurs commises devant lui.

Toujours est-il qu'un bon nombre de partisans ont exprimé leur mécontentement parce que le Canadien n'aura qu'un seul représentant au match des étoiles.

Ils sont d'avis que Max Pacioretty, qui a inscrit son 18e but de belle façon, et P.K. Subban, auraient dû être choisis.

Mais sérieusement, on s'en fiche pas mal, de ce match des étoiles. Ça ne signifie rien. C'est plate à regarder.

Pacioretty pourra profiter du weekend pour se reposer. Quant à P.K., il ne mérite pas d'être là, même si c'est un bon «showman».