/news/green
Navigation

Des chèvres recyclent les sapins de Noël!

Les chèvres raffolent des branches et aiguilles des sapins de Noël!
Photo Jadrino Huot Les chèvres raffolent des branches et aiguilles des sapins de Noël!

Coup d'oeil sur cet article

Ottawa  |  Des chèvres d’élevage font leur part pour l’environnement en broutant quasi de bout en bout les sapins de Noël naturels dépouillés de leurs décorations.

Le refuge Constance Creek d’Ottawa recueille depuis cinq ans les anciens arbres festifs pour les offrir à sa douzaine de chèvres qui se délectent de ces conifères, en bouffant d’un à deux par jour.

« Elles mangent tout, de l’écorce aux racines, en passant par les branches et les aiguilles. C’est pour elles tout un régal! », affirme Lynne Rowe, fondatrice du gîte pour animaux.

Lynne Rowe, fondatrice du refuge Constance Creek.
Les chèvres raffolent des branches et aiguilles des sapins de Noël!
Photo Jadrino Huot)

Bénéfiques à leur santé

Les dons se sont multipliés au fil des ans, si bien que plus de 200 sapins ont déjà été apportés au centre en 2015, ce qui devrait sustenter les chèvres jusqu’à la prochaine période des Fêtes.

« Les sapins sont de bons compléments à la diète habituelle des chèvres composée de foin, de grains et de légumes. De plus, ils aident à leur santé en ce qui a trait à la modulation de leur température corporelle, à la prévention des parasites et à l’apport de minéraux essentiels », précise Mme Rowe.

Des gens de partout dans la grande région d’Ottawa/Gatineau viennent déposer leurs arbres au refuge Constance Creek : des citoyens écoresponsables qui font la cueillette des conifères de leur quartier, des vendeurs pris avec des surplus de saison et, surtout, des familles qui profitent de l’occasion pour venir visiter la ferme qui comptent aussi entre autres des alpagas, des cochons vietnamiens et des chevaux miniatures.