/finance/business
Navigation

Suncor abolira 1000 emplois

Bloc Suncor
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

La pétrolière Suncor a l'intention d'abolir 1000 emplois au Canada en 2015, réagissant à la baisse des prix du pétrole. L'entreprise s'attaquera en premier aux travailleurs contractuels et ensuite aux employés permanents. Un gel des embauches sera mis en vigueur, sauf pour les postes critiques.

Suncor n'a pas encore précisé si la raffinerie de Montréal était touchée.

Les projets majeurs en construction, notamment à Fort Hills (Alberta) et Hebron (Terre-Neuve-et-Labrador), se poursuivront. La pétrolière estime qu'ils seront rentables à long terme, le démarrage étant prévu pour la fin de 2017.

Suncor explique en attendant que la diminution des prix du pétrole la force à effectuer des compressions. Celles-ci devraient dégager de 600 à 800 millions $ d'économies sur deux ans.

Résultat: le projet d'immobilisations MacKay River 2 (Alberta) et l'expansion de White Rose (Terre-Neuve) sont reportés. Les dépenses discrétionnaires sont réduites.

«Nous sommes bien positionnés pour affronter la baisse de prix grâce à notre modèle intégré et à notre bilan solide, a affirmé Steve Williams, PDG de Suncor. La gestion des coûts est une priorité constante et nous avons réussi à réduire les coûts d'immobilisations et d'exploitation bien avant le déclin des prix du pétrole.»

«Les réductions de dépenses d'aujourd'hui sont conformes à notre engagement à dépenser selon nos moyens et à maintenir un bilan solide, a-t-il ajouté. Nous allons surveiller les prix et prendre toute mesure nécessaire, le cas échéant.»

Steve Williams assure que Suncor a l'intention de «maintenir des activités sûres, fiables et respectueuses de l'environnement, offrir des dividendes intéressants et concurrentiels à nos actionnaires et investir dans la croissance rentable.»

L'action de Suncor a gagné 1,4 % à 34,81 $ mardi à la Bourse de Toronto.