/finance/news
Navigation

Évitez de perdre votre maison

Coup d'oeil sur cet article

Le prêt hypothécaire est un prêt garanti par une hypothèque, ce qui signifie que si vous omettez de vous conformer à vos obligations, tel que stipulé dans le Code civil du Québec, le prêteur, la banque, a le droit de reprendre votre habitation et de procéder à sa vente pour récupérer l’argent qu’elle vous aura prêté pour l’acquérir.

En 2014, selon GDL, ce sont 2502 dossiers de saisie de propriétés qui ont été déposés. Ceci représente 502 propriétés de plus qu’en 2013 (2073 propriétés saisies) mais 630 de moins qu’en 2009, après la crise financière, où les reprises avaient atteint 3132 propriétés. Nous venons donc de vivre une année dans la moyenne.

Mieux vaut prévenir que guérir

Afin d’éviter que l’huissier vienne vous tirer du lit un bon matin avec un «avis de 60 jours», première étape vers la saisie, voici ce que vous pouvez faire AVANT d’acheter une propriété:

► Établissez un budget réaliste afin de déterminer votre capacité de remboursement. Je vous suggère de noter toutes vos dépenses pendant 90 jours et de les regrouper par poste de dépenses mensuelles. Vous pourrez ainsi constater où va votre argent et apporter les correctifs à votre budget afin de vous dégager une plus grande marge de manœuvre. Ex.: si vous réalisez que vous dépensez 1200 $/mois en restaurant, vous pourriez commencer à apporter votre lunch au travail et réduire vos sorties.

► Utiliser votre nouvelle marge de manœuvre pour éliminer les prêts à la consommation, puis vos soldes sur les cartes de crédit, dettes ayant le plus fort taux d’intérêt

Autre fonds

En plus de votre mise de fonds, qui doit représenter minimalement 5 % du prix d’achat de la propriété, vous devez vous constituer un autre fonds, entre 5 et 7 % pour payer les frais connexes de la transaction (droit de mutation, ouverture de dossier, ajustements de taxes, déménagement, etc.)

► Finalement, vous devriez ensuite vous constituer un fonds d’urgence équivalent, minimum à ce dont vous avez besoin pour vivre pendant 3 mois, idéalement 6 mois.

Si malgré tout, vous vous retrouvez dans un sable mouvant financier

► N’attendez pas l’huissier. Prenez les devants et allez expliquer votre situation à votre institution financière. Ce sera désagréable mais vous obtiendrez fort probablement une entente vous permettant de remédier à la situation.

Soyez proactif dans votre stratégie d’attaque (augmenter vos revenus) comme défensive (diminuer vos dépenses). La pire chose à faire est d’écouter cette voix dans votre tête qui vous propose d’attendre à demain...


Source: GDL Crédit Ressource Québec, www.gdlcredit.qc.ca


Martin Provencher, est spécialiste en immobilier, auteur de cinq livres et propriétaire des projets de développement domiciliaires La Seigneurie du Moulin et Le Faubourg de la Seigneurie.