/entertainment/tv
Navigation

«Un sur 2» à saveur polonaise

Les auteurs se sont rendus à Varsovie, où avait lieu le tournage de la 1re saison de l’adaptation polonaise

Un sur 2 EMBARGO 21 SEPTEMBRE 2012
Photo d'Archives Les comédiens Céline Bonnier et Claude Legault.

Coup d'oeil sur cet article

Un sur 2 en polonais, ça donne quoi? Les deux auteurs québécois de la série reviennent tout juste d’un périple à Varsovie, où ils ont assisté au tournage de la première saison de Un sur 2, version Pologne, qui s’intitule Maz czy nie maz (Marié ou pas marié).

Un sur 2 en polonais, ça donne quoi? Les deux auteurs québécois de la série reviennent tout juste d’un périple à Varsovie, où ils ont assisté au tournage de la première saison de Un sur 2, version Pologne, qui s’intitule Maz czy nie maz (Marié ou pas marié).

«C’est assez proche de la version originale québécoise, a souligné l’un des deux auteurs, Daniel Chiasson, qui s’est rendu en Europe de l’Est la semaine dernière, en compagnie de son complice, Donald Bouthillette. Il y a tout le feel good qu’on voulait mettre dans cette série-là. Ils ont tout à fait cerné les ingrédients qu’il fallait à la série pour qu’elle fonctionne.»

Daniel Chiasson affirme que la série n’est pas facile à vendre. L’universalité de son sujet, un couple qui doit faire face à l’infidélité, est, selon lui, «autant sa force que sa faiblesse.

«On n’a pas un concept ultra différent: c’est un couple qui a vécu l’infidélité, qui essaie de se reconstruire, précise-t-il. En même temps, c’est la simplicité de tout ça qu’on vend. Si ça marche en Pologne, ça pourra peut-être intéresser d’autres pays d’Europe.»

Les deux auteurs ont été invités à assister aux premiers jours de tournage, et pour rencontrer la production et les conseiller sur la structure et les particularités des personnages.

«Quand ils ont reçu la bible (le document de travail qui réunit les informations fondamentales d’une série), il y avait des idées qu’on a laissé tomber en cours de route. Il a fallu trouver des solutions, et ils avaient déjà réglé pas mal tous les problèmes», a soutenu Daniel Chiasson.

L’auteur a été impressionné par les moyens qu’a mis la boîte de production polonaise Akson sur le tournage de la série. «La façon de faire de la télé n’est pas différente d’ici. Et ils ont vraiment sollicité une grosse équipe. Ils ont mis tous les moyens.»

Les auteurs Donald Bouthillette et Daniel Chiasson sur le plateau de tournage de Un sur 2 en Pologne, avec l’acteur qui incarne Michel (au centre). 
Photo Courtoisie
Les auteurs Donald Bouthillette et Daniel Chiasson sur le plateau de tournage de Un sur 2 en Pologne, avec l’acteur qui incarne Michel (au centre). 

Michel gaffeur, Luce expressive

Côté casting, Daniel Chiasson a remarqué que leur Michel était un peu plus gaffeur, et leur Luce un peu plus expressive. «Les Polonais ont vraiment beaucoup d’humour. Les comédiens sont différents, et ils apportent une autre couleur au personnage, en même temps qu’ils les respectent.»

Celle qui a traduit les dialogues de la série est une habituée des produits québécois. Elle a traduit deux films de Xavier Dolan en Pologne, soit J’ai tué ma mère et Les amours imaginaires.

Vendue en France

Daniel Chiasson a rapporté que «la série avait également été vendue en France, à la boîte de productions Made in PM (une importante société de production de longs métrages et de séries de fiction, qui collabore avec de grands diffuseurs tels que Canal +, France TV et Groupe TF1), mais jusqu’à maintenant, on n’a pas eu vent qu’un diffuseur là-bas ait été intéressé.»

Au Québec, la série Un sur 2 en est à sa 3e et dernière saison. «On est en attente d’une réponse de TVA pour un autre projet, souligne Daniel Chiasson. C’est dans le même ton, le même genre, on manie l’humour en même temps que les choses un peu plus humaines. On a déposé la bible et trois épisodes en novembre.»

Un sur 2 est diffusé le mercredi, à TVA, à 21 h 30.