/finance/business
Navigation

Bombardier suspend son programme Learjet 85 et supprime 1000 emplois

Q400 NextGen
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Bombardier suspend son programme d’affaires Learjet 85 en raison d’une faible demande pour cet appareil. L’entreprise supprimera 1000 emplois au Mexique et aux États-Unis dans la foulée de cette décision.

De plus, la multinationale révise à la baisse ses prévisions financières pour l’année 2015.

Par conséquent, Bombardier comptabilisera à son prochain trimestre une charge spéciale avant impôts d'environ 1,4 milliard $, liée principalement à la dépréciation des coûts de développement du Learjet 85.

Cette décision force Bombardier à réduire ses effectifs d'environ 1000 employés à ses sites de Querétaro, au Mexique, et de Wichita, dans l’État du Kansas aux États-Unis.

Le président et chef de la direction de Bombardier, Pierre Beaudoin, abordera le sujet jeudi lors d’une conférence téléphonique.

Cette annonce fait suite à une série de difficultés pour Bombardier Aéronautique notamment pour le programme CSeries dont les coûts ne cessent d’augmenter.

Au début du mois de janvier, l’entreprise annonçait le départ de Raymond Jones, un haut dirigeant responsable de la CSeries. Il s’agissait du troisième haut dirigeant lié à la CSeries à quitter Bombardier.

De plus, en juillet dernier un important plan de restructuration avait été annoncé pour la division aéronautique. Cette stratégie s’est soldée par la suppression de 1800 postes.