/news/currentevents
Navigation

Paris illégaux : un sergent du SPVM arrêté

Au travail, le sergent aurait participé à un réseau lié au crime organisé

Coup d'oeil sur cet article

Un policier montréalais qui aurait déjà travaillé à la section du renseignement a été arrêté hier dans une affaire de paris illégaux liés au crime organisé italien.

C’est entre autres pendant ses heures de travail que le sergent André Thibodeau, 49 ans, se serait adonné à des activités illicites, d’après le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Il comparaîtra aujourd’hui au palais de justice de Laval pour des accusations de gangstérisme, complot, bookmaking, entrave à la justice et abus de confiance.

André Thibodeau
PHOTO COURTOISIE SPVM

Ce gradé du poste de Parc-Extension, qui compte 25 ans d'expérience, a été suspendu sans solde.

Un ancien du renseignement

Même s’il a passé la majeure partie de sa carrière dans des postes de quartier, André Thibodeau était réputé pour avoir de très bonnes sources au sein du crime organisé italien, a-t-on appris.

Selon nos informations, il aurait même travaillé pour la section du renseignement de la police de Montréal, en même temps que le policier ripou Ian Davidson.

Hier, le SPVM n'était pas en mesure de préciser si le sergent Thibodeau aurait pu dévoiler des informations sensibles à la mafia.

Pas d’Omerta

Ce sont des collègues du SPVM qui ont sonné l’alarme il y a deux ans, alléguant que Thibodeau avait de mauvaises fréquentations. Une enquête a été ouverte.

«Ça prouve une chose, c’est qu’il n’y a pas d’omerta dans la police», a souligné le commandant Ian Lafrenière, porte-parole du SPVM.

Le sergent Thibodeau serait le bras droit de Natalino Paccione, la présumée tête dirigeante du réseau de paris illégaux.

Natalino, 60 ans, est connu des policiers pour ses liens avec le crime organisé.

Il avait d'ailleurs été arrêté pour la même infraction en 2006, lors de l'enquête Colisée. Le tribunal l’avait alors condamné à payer une amende de 50 000 $.

«On ne parle pas de gageures de 20 $ en jouant aux cartes. Le plus gros pari retrouvé par les enquêteurs est de 125 000 $», a expliqué le commandant Lafrenière.

12 arrestations

Au total, 12 arrestations ont été effectuées hier. Neuf des personnes appréhendées étaient visées par un mandat d’arrestation.

En plus de la présumée tête dirigeante et de son bras droit, les policiers ont mis la main au collet de Jean-Maxime Boulet, 27 ans, Marc Bishara, 42 ans, Vanny Siv, 47 ans, Athanasios Gomatos, 32 ans, Sai Ming Poon, 30 ans, Salvatore Buinno, 59 ans, et Vincenzo Palmiero, 31 ans.

Ils seront tous accusés de bookmaking.

Quatre suspects sont toujours recherchés. L’un d’entre eux, Michael Bach, 27 ans, fait l’objet d’un mandat d'arrestation.

L’enquête, qui a impliqué environ 150 policiers de plusieurs villes, est toujours en cours.

Un bilan complet de l’opération, dont on ne connaît pas encore l’ampleur exacte, sera effectué prochainement.

-Avec la collaboration de Félix Séguin, Bureau d'enquête