/news/politics
Navigation

Risques associés aux radiofréquences: des mises en garde sur votre cellulaire?

bloc situation cellulaire
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Un député conservateur aimerait que les citoyens soient mieux informés des dangers auxquels ils s'exposent lorsqu'ils achètent des appareils qui émettent des radiofréquences. Terence Young, député d’Oakville, en Ontario, a déposé un projet de loi à Ottawa pour que des avertissements soient mis en évidence sur les emballages des téléphones cellulaires et autres appareils du même type.

L'organisme «Canadiens pour une technologie sécuritaire» milite d'ailleurs depuis des années pour que Santé Canada revoit son cadre réglementaire pour tout appareil fonctionnant grâce aux radiofréquences.

«L'Organisation mondiale de la santé a clairement dit que les téléphones cellulaires, les routeurs WiFi, les moniteurs pour bébés et plusieurs dispositifs sans fil peuvent causer le cancer», a rapporté la directrice de l'organisme, Wendy Cockburn.

«Cette information devrait être affichée sur le devant de l'emballage, et non pas être impossible à retrouver», a-t-elle poursuivi.

À titre d'exemple, la mise en garde en question pourrait s'apparenter à celle que l'on retrouve déjà sur les paquets de cigarettes.

Le projet de loi prévoit aussi des amendes pour les cadres de ces grands fabricants, qui pourraient s'élever jusqu'à plusieurs centaines de milliers de dollars, si les compagnies qu'ils dirigent ne se soumettent pas aux règles.

Une dizaine de députés – des conservateurs, mais aussi des élus du Parti vert et du NPD – appuient celui qui l'a déposé, Terence Young.