/news/politics
Navigation

L’ex-député Daniel Turp appuie Pierre Karl Péladeau

Daniel Turp.
Étienne Laberge / 24H MONTREAL/ AGENCE QMI Daniel Turp.

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien député souverainiste Daniel Turp a annoncé mardi qu’il appuyait Pierre Karl Péladeau dans la course à la direction du Parti québécois (PQ).

«Je me joins à l'équipe Péladeau #PKP2015. Je crois aussi qu'au PQ “[n]otre raison d'être, c'est de faire du Québec un pays”. Bonne campagne», a écrit M. Turp sur son compte Twitter.

Celui qui a été tour à tour député du Bloc québécois (1997-2000) puis du Parti québécois (2003-2008) coordonnera les travaux de l’équipe de contenu chargée d’élaborer la plateforme de M. Péladeau.

Le professeur de droit à l'Université de Montréal a indiqué qu’il était «très fier» de joindre l’équipe d’un homme «qui a fait ses preuves dans la vie» et qui croit que l’idée de faire du Québec un pays est encore «bien vivante».

«J’appuie une personne qui désire être chef, qui veut faire un pays et qui veut bâtir le projet sur une base économique et culturelle solide», a-t-il affirmé en entrevue téléphonique avec l’Agence QMI.

Même s’il a rencontré l’actionnaire de contrôle de Québecor à plusieurs reprises par le passé, Daniel Turp a raconté que c’est lors d’un voyage récent à Barcelone qu’il a eu la chance de faire plus ample connaissance avec le député de Saint-Jérôme.

Les deux hommes s’étaient rendus en Catalogne, début novembre, afin d’assister au référendum symbolique portant sur l’indépendance de cette région d’Espagne. Daniel Turp affirme avoir découvert un «homme de contenu» qui s’intéresse non seulement aux enjeux économiques, mais également à l’environnement, à la culture et à ce qui se passe à l’international.

«Je le connais mieux depuis quelques mois et le temps que j’ai passé avec lui m’a convaincu qu’il était l’homme de la situation», a-t-il dit.