/sports/others
Navigation

Un autre Québécois au Tour de France

Dominique Rollin prendra le départ sous les couleurs de la formation Cofidis

Dominique Rollin (photo) aura pour mission de propulser le sprinteur français Nacer Bouhanni vers la victoire au Tour de France.
Photo courtoisie Dominique Rollin (photo) aura pour mission de propulser le sprinteur français Nacer Bouhanni vers la victoire au Tour de France.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré une saison complète à l'écart de la compétition, le cycliste québécois Dominique Rollin devrait, à moins d'une blessure, participer au prochain Tour de France en juillet prochain.

Le 29 janvier, l'athlète de 32 ans effectuera son retour avec l'équipe professionnelle Cofidis lors du Challenge de Majorque, en Espagne.

Sa nouvelle formation s'articule autour du sprinteur français de 24 ans, Nacer Bouhanni, qui a sorti Rollin de sa retraite pour l'aider à remporter des victoires. Déjà vainqueur de cinq étapes sur le Tour d'Italie et le Tour d'Espagne, Bouhanni veut maintenant briller sur la plus grande course au monde et il compte sur Rollin pour propulser le train jusqu'au dernier kilomètre. Même si Cofidis n'évolue pas en World Tour, l'équipe a été sélectionnée par les organisateurs.

«Ce n'est pas compliqué, nous avons le même calendrier et je vais où il va. Il a confiance en moi et je suis complètement dédié à lui. C'est la raison pour laquelle j'ai accepté de relever le défi de revenir. Il y a des opportunités qu'il ne faut jamais rater», raconte le vétéran qui vit en Europe depuis quelques années.

Deux objectifs

Sans contrat en 2014, Rollin a quand même pédalé 17 000 kilomètres, en plus d'oeuvrer au sein du personnel de l'équipe Garmin sur la Grande Boucle. Dès le mois d'août, il a mis les bouchées doubles à l'entraînement.

Contre toute attente, il pourrait succéder à David Veilleux comme deuxième athlète né au Québec à prendre le départ du Tour de France. «J'ai vu le Tour d'un autre œil l'été dernier. C'est ma dernière chance et après je vise les Jeux olympiques si l'Association canadienne fait ce qu'il faut pour avoir trois places au Brésil en 2016.»

Pas d'inquiétude

Le cycliste de Boucherville est heureux de constater qu'il affiche une excellente forme. «Les chiffres le démontrent. La préparation est plus scientifique qu'avant. Nos simulations vont bien et j'ai l'expérience. Je souhaite une victoire rapide pour diminuer la pression sur l'équipe.»

Après Majorque, Rollin est notamment attendu au Tour du Qatar, au Tour d'Oman, sur Paris-Nice, à Milan-San Remo et à Gent-Wevelgem, en Belgique. Il pourrait également participer à Paris-Roubaix le 12 avril sans son leader.

Le 102e Tour de France sera lancé le 4 juillet 2015 par un contre-la-montre de 14 kilomètres à Utrecht, aux Pays-Bas.