/homepage
Navigation

Hôpital de Jonquière: infirmière radiée pour avoir brutalisé une patiente

hopitaux
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une infirmière clinicienne de l'Hôpital de Jonquière, à Saguenay, écope de quatre mois de radiation pour avoir brutalisé une patiente.

L'Ordre des infirmières lui reproche d'avoir utilisé la rudesse pour donner des soins lors de l'été 2013.

En juin, une dame est admise à l'urgence de l'hôpital de Jonquière pour un important problème de constipation. Le médecin prescrit un lavement par toucher rectal. L'infirmière qui doit administrer le traitement demande à la patiente d'aller à la salle de bain pour éviter de salir les draps. À la salle de bain, la victime se plaint de douleurs aiguës et glisse sur le sol à deux reprises. Craignant l'évanouissement, elle demande qu'on la couche sur sa civière. L'infirmière refuse.

Dans la plainte déposée à l’Ordre des infirmières, la patiente résume ainsi l'événement: «Elle crie de me lever immédiatement, que je vais faire mes besoins par terre. Je lui demande faiblement de me laisser quelques minutes.  Elle tire sur mon bras et me répète fortement : levez-vous».

À deux reprises, l'infirmière relève de force la patiente. Elle lui administre ensuite le traitement sans la prévenir. La patiente hurle de douleur et entend un autre infirmier signaler la présence de sang. Le médecin remarquera par la suite une lésion de deux centimètres, possiblement causée par un ongle.

Dans son jugement publié en octobre, le Conseil de discipline de l'Ordre des infirmières stipule que l'employée a contrevenu au code de déontologie «en procédant avec rudesse à un acte invasif, malgré les objections de la patiente».

L'infirmière a plaidé coupable dès le début des audiences. La sanction qui a débuté le 18 décembre dernier prendra fin en avril prochain.