/news/politics
Navigation

L’éthique de Moreau malmenée

Le ministre critiqué après avoir octroyé un contrat de 90 000 $ à son ancienne firme d’avocats

Pierre Moreau
Photo Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les partis d’opposition remettent en question l’éthique du ministre Pierre Moreau, qui a confié un important mandat à son ancienne firme d’avocats.

Les partis d’opposition remettent en question l’éthique du ministre Pierre Moreau, qui a confié un important mandat à son ancienne firme d’avocats.

«On nous prend pour des valises!» s’insurge le député caquiste Éric Caire.

Le Bureau parlementaire a révélé que le ministère des Affaires municipales (MAMROT) a octroyé un contrat de gré à gré d’une valeur de 90 000 $ au cabinet Bélanger Sauvé, où M. Moreau a pratiqué pendant 12 ans avant de faire le saut en politique. Me Yvon Denault agira comme consultant pour la préparation des projets de loi devant accroître les pouvoirs des villes de Québec et de Montréal.

Pour le député de La Peltrie, ce recours au privé est une insulte aux juristes du gouvernement. «Qu’est-ce que ce consultant possède comme expertise que personne au MAMROT ne possède et qui vaut 90 000 $? Ce gars-là a été engagé d’abord parce que c’est un chum de Pierre Moreau», dit-il, au cours d’une entrevue avec le bureau parlementaire.

Le message du président du Conseil du trésor de restreindre les contrats de consultants externes ne passe visiblement pas, selon le député Caire.

Explications réclamées

Le député solidaire Amir Khadir réclame lui aussi des explications de la part du ministre Moreau. «Accorder un contrat public aussi important à un ancien collègue, sans appel d’offres, relève déjà d’un sérieux manque d’éthique», affirme-t-il.

Le député de Mercier s’interroge sur le mandat de Me Yvon Denault puisque 16 juristes sont attitrés à la rédaction des projets de loi au MAMROT. «Qu’est-ce qui se cache sous le contrat sur mesure accordé à Bélanger Sauvé?»

En déplacement dans le Grand Nord, Pierre Moreau n’était pas joignable vendredi.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.