/sports/hockey
Navigation

LNH : 6 grands moments survenus lors de la fin de semaine du match des étoiles

Patrick Kane lors du match des étoiles de 2012.
Photo d'archives Patrick Kane lors du match des étoiles de 2012.

Coup d'oeil sur cet article

Chaque année, à l'occasion du match des étoiles, les meilleurs joueurs de la LNH se réunissent sur une même patinoire pour donner un spectacle à leurs fidèles. Parmi ces joueurs, certains d’entre eux ont un plus grand sens du spectacle que d’autres.

Voici six moments marquants que l’on n’est pas près d’oublier.

1. Le dernier match de Gordie Howe (1980)

La rencontre de 1980 marque la fin d’une époque, alors que Gordie Howe effectue un retour au Joe Louis Arena de Detroit pour prendre part, à l’âge de 51 ans, à son 23e et dernier match des étoiles. Cette journée-là, «M.Hockey» obtient une mention d'aide et partage la patinoire avec une jeune sensation de 20 ans du nom de Wayne Gretzky.

 

2. Le «4 en 4» de Raymond Bourque (1992)

Considéré comme l’un des meilleurs de l’histoire à sa position, le défenseur Raymond Bourque réalise, en 1992, l'épreuve des tirs de précision à la perfection, lorsqu’il atteint les quatre cibles en quatre tentatives. Celui qui a trouvé le fond du filet plus de 400 fois au cours de sa carrière répètera l’exploit l’année suivante. 

 

3. Owen Nolan pointe et marque (1997)

Le match de 1997 sera marqué par ce grand moment culte. Avec deux minutes à faire à la rencontre, Nolan s’échappe devant le gardien tchèque Dominik Hasek. Tout juste avant de décocher son lancer, il indique, en pointant du doigt, où ira son lancer. Le favori de la foule réussit son pari, complète son tour du chapeau et sème l’euphorie dans l’amphithéâtre.

 

4. Les 4 buts de Dany Heatley (2003)

Lors du match des étoiles de 2003, la formation de l’Est s’incline au compte de 6 à 5 contre celle de l’Ouest. Dans la défaite, Heatley se démarque et obtient un point sur tous les buts des siens avec 4 buts et une passe. Ses quatre buts égalent le record pour le plus grand nombre de buts comptés dans un match des étoiles. Il sera nommé «joueur du match» à l’issue de cette rencontre.

 

5. La puissance du lancer de Chara (2009)

En 1993, c'est le coloré Al Ifrate qui s’empare du record pour le lancer le plus puissant. Ce n’est qu’en 2009, 16 ans plus tard, qu’il sera détrôné par un petit slovaque de 6 pieds 9 pouces du nom de Zdeno Chara. Le défenseur format géant fracassera sa propre marque les années subséquentes jusqu’en 2012, où il établit le record actuel avec un lancer-frappé avoisinant les 175 km/h.

 

6. Le «Superman» de Patrick Kane (2012)

Depuis l’instauration du concours d’habiletés en 1990, le concours d’échappées est sans contredit l’une des épreuves les plus appréciées chez les partisans. En 2012, tout juste avant de s’élancer, Marian Hossa remet à son coéquipier la cape de Superman et des lunettes fumées. À ce jour, le gardien Brian Elliott se questionne toujours à savoir si c’est la feinte ou la cape qui l’a mystifié.

- Avec la collaboration de Frédéric Poirier pour le montage vidéo.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.