/lifestyle/health
Navigation

Alzheimer: une recherche donne espoir aux patients

alzheimer
Shutterstock

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Deux spécialistes de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont pilotent une étude internationale sur les impacts d’un traitement qui vise à prévenir l’accumulation d’une protéine dans le cerveau qui serait une des principales causes de la maladie d’Alzheimer.

Les docteurs Alain Robillard et Céline Chayer effectuent leurs recherches auprès de personnes âgées de 50 à 90 ans atteintes de problèmes de perte de mémoire ou de raisonnement causés par un déficit cognitif léger ou la maladie d’Alzheimer légère.

Selon les chercheurs, l’accumulation de la protéine bêta-amyloïde cause des dommages aux cellules nerveuses et serait la principale cause de la maladie d’Alzheimer. Ils étudient l’impact d’un traitement s’effectuant au moyen d’un vaccin pour contrer ce phénomène.

«À ce jour, il est impossible de guérir la maladie d’Alzheimer. L’étude que nous effectuons actuellement est riche en espoir pour les gens qui en sont atteints et leurs proches. Au terme de cette recherche, nous serons en mesure de savoir s’il est possible ou non d’arrêter, ou du moins de ralentir l’apparition de la maladie», a expliqué le Dr Alain Robillard.

Au Québec, environ 105 600 personnes âgées de plus de 65 ans sont atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée.