/misc
Navigation

Harper est maintenant favori pour remporter l’élection. Le Bloc en hausse.

Stephen Harper, Triomphe, gala
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les sondages fédéraux du mois de janvier montrent que la remontée de Stephen Harper (ou la baisse de Justin Trudeau) se confirme.

Au point où les conservateurs se retrouvent pour la première fois depuis longtemps en tête (en termes de sièges). En effet, la moyenne des trois sondages (Ekos, Ipsos et Forum) montre une course des plus serrée avec un léger avantage pour le PCC une fois les intentions de vote transposées en sièges.

Attention cependant, ces sondages sont loin de s’entendre sur bien des points. Je ne ferai pas une revue complète des différences, mais voici quelques exemples : si Ekos voit le PCC en tête parmi les 65 ans et plus (et mentionne que les conservateurs sont en forte hausse dans ce groupe par rapport à il y a six mois), Forum a en fait le PLC en tête par 1 point dans ce groupe d’âge. Aussi, Forum et Ekos ont les libéraux devant en Ontario alors qu’Ipsos a l’inverse. Forum a le NPD en tête dans les Prairies (Manitoba et Saskatchewan) alors que les deux autres placent ce parti bon 3e.

Bien qu’il soit normal (et désirable en fait) de voir des variations entre les sondages, surtout pour les sous-groupes avec des tailles d’échantillons plus petits, les variations mentionnées ci-dessus sont trop importantes pour être vraiment explicables seulement par l’échantillonnage. Il y a d’autres effets ici liés aux diverses méthodologies des sondeurs. Cela n’avait pas été trop le cas lors de la dernière élection au Québec, mais ces différences avaient marqué l’élection ontarienne par exemple. Je pense personnellement que nous continuerons de voir de telles différences systématiques tout au long de la campagne fédérale. Ce n’est de loin pas optimal, car il faut alors choisir qui a raison.

Quoi qu’il en soit, revenons aux projections. Certaines provinces ne bougent pas et ne sont pas très intéressantes. Les Maritimes continuent d’avoir une Trudeau-mania et le PLC y remporterait la grande majorité des sièges. Le PCC se consolerait naturellement avec l’Alberta. La C-B est ultra-compétitive avec une course à trois (et sûrement à 4 dans certains comtés) alors que le Québec voit une remontée surprise du Bloc. Je dis surprise, car le Bloc est quasiment inexistant dans les médias. Même la FTQ ne semble plus considérer ce parti comme ayant une vraie chance. Pourtant, ces trois sondages ont le Bloc à 20% en moyenne (25% chez Ipsos). Les troupes de Stephen Harper remontent aussi légèrement alors que PLC et NPD sont en baisse. Cela fait en sorte qu’au final, nous avons les 4 principaux partis dans un intervalle d’environ 8-9 points ! C’est assez fou. En même temps, ces intentions de vote permettraient quand même au NPD de remporter la grande majorité des circonscriptions dans la Belle Province.

Cependant, en tenant compte de l’incertitude des sondages ainsi que du mode de scrutin et de la distribution des votes, le Bloc a en fait une petite chance de gagner la province. Les chances ne sont que de 3% et nécessiteraient une importante sous-estimation de la formation souverainiste dans les sondages. Il reste néanmoins que le Bloc n’a pas fait aussi bonne figure depuis un bout de temps. Il est difficile d’expliquer pourquoi c’est le cas.

Les projections complètes sont ci-dessous, avec dans l’ordre, les intentions de vote, les sièges avec intervalles de confiance à 95% ainsi que les chances de gagner.

Projections 26 janvier 2015 - Si la tendance se maintient - Bryan Breguet
Stephen Harper, Triomphe, gala

Les projections détaillées sont ici.

La course serait vraiment serrée avec même le NPD pas si loin derrière (le modèle semble cependant surévalué un peu le NPD. «80 sièges» est clairement dans le haut de l’intervalle de confiance pour ce parti. Je regarderai à l’avenir pourquoi c’est ainsi). Le fait que les conservateurs soient projetés avec le plus de chances de gagner est significatif. Après tout, il y a seulement quelques semaines de cela, Trudeau restait confortablement en tête. Et il y a un an de cela, la seule question était plutôt de savoir si Trudeau pourrait décrocher une majorité.

Les chances d’un gouvernement majoritaire seraient faibles. Le PCC a un peu plus de 3% de chances alors que celles du PLC sont d’environ 2%. Nous sommes encore loin du prochain scrutin, mais je reste convaincu qu’un gouvernement minoritaire sera l’option la plus probable.

De manière générale, ces sondages (ainsi que ceux des derniers mois) montrent une lente, mais sûre remontée de Stephen Harper. De plus, je pense toujours que les conservateurs seront très bons pour cibler les comtés dont ils ont besoin et sont probablement sous-estimés dans les sondages. Au final, je crois qu’avoir le premier ministre sortant favori pour remporter le scrutin d’octobre est raisonnable. De plus, je suis persuadé que l’on devra parler de coalition PLC-NPD à un moment ou à un autre. Mais c’est une autre histoire.