/news/politics
Navigation

Laïcité: Couillard promet un plan d'action et une loi

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Couillard promet un «plan d'action» pour lutter contre l'intégrisme religieux et empêcher les actes terroristes pouvant être commis au Québec. Un projet de loi sur la laïcité ramènera la notion de services de l'État «à visage découvert».

S'inspirant des événements qui ont secoué la France et la Belgique dans les dernières semaines, le premier ministre Philippe Couillard s'est dit préoccupé par la sécurité des Québécois. La formation de plus de 500 policiers de la SQ aux enquêtes sur les mouvements intégristes religieux, les enquêtes préventives et les liens avec les communautés religieuses sont la recette pour protéger les citoyens, estime Philippe Couillard.

«Une des missions les plus importantes de l'État est la sécurité [...] Nos forces policières sont en lien constant avec le Service de police de la Ville de Montréal et les forces fédérales. La Sûreté du Québec est mobilisée, on ne ménagera aucun effort pour assurer la sécurité des Québécois», a déclaré le chef du gouvernement à l'entrée du caucus des députés libéraux qui se tient aujourd'hui et demain à l'Assemblée nationale en prévision de la rentrée parlementaire le 10 février.

Le gouvernement est à mettre la dernière main à son plan d'action visant à «prévenir, détecter et agir», en collaboration avec la communauté musulmane. Un nouveau modèle d'immigration, d'accueil et d'intégration des immigrants sera proposé au cours de la session parlementaire par la ministre de l'Immigration Katleen Weil.

De même, le gouvernement prévoit déposer un projet de loi sur la neutralité de l'État qui sera largement inspiré du projet de la 94 qu'avait proposé le gouvernement Charest en 2010 et qui n'a jamais été adopté. On y retrouvait notamment les notions de l'égalité homme-femme et du «visage découvert» pour la prestation de services par les employés de l'État.

Il n'est pas certain que le projet de loi sera déposé d'ici la fin de la session en juin. «Le projet de loi sera déposé quand il sera prêt, le plus tôt possible [...] Vous allez y voir de grands éléments, des valeurs qui nous habitaient dans le 94 qui vont revenir», a exposé le leader parlementaire du gouvernement Jean-Marc-Fournier.

«Le projet de loi sera conforme à nos valeurs, l'une d'elles c'est non à toute forme de discrimination au Québec», a précisé Philippe Couillard.