/lifestyle/food
Navigation

Pendant ce temps, à Bordeaux

Coup d'oeil sur cet article

À part les Français, vous savez qui sont les plus grands propriétaires de châteaux à Bordeaux? Les Chinois.

Avec l’acquisition récente du Château Renon en Côtes de Bordeaux par le riche courtier immobilier Zheng (James) Zhou (à ne pas confondre Renon avec le Château Reynon quiappartient à la famille de Denis Dubourdieu), les Chinois ont atteint le chiffre symbolique des «100 propriétés acquises en Gironde», rappelait cette semaine le journal français Sud-Ouest.

«Un mouvement sans précédent dans l’histoire du vignoble», poursuivait-on, mais qui n’est étonnant qu’à moitié, dans la mesure où la Chine est devenue le principal débouché à l’export des vins de bordeaux, écrivait-on.

Mais ce n’est là qu’un bout de la lorgnette. Car de l’autre bout de cette même lorgnette, il y a aussi le fait, loin d’être loufoque, que c’est peut-être le reste du monde qui pourrait devenir éventuellement le premier marché à l’export des vins chinois.

Il y a quelques années, l’anthropologue français Boris Pétric, attaché au Centre national de la recherche scientifique, prédisait que dans cinq ans (ce qui nous mène en 2018), la Chine allait devenir le premier producteur de vins au monde, déjà qu’elle en est le 5e selon les chiffres de l’Organisation internationale du vin.

Pour ce qui est de la qualité, la Chine est en mode expérimentation, avait-il déclaré dans une entrevue à la revue viticole La Vigne.

Et on est en droit de penser que l’achat de tous ces châteaux bordelais fait peut-être partie d’une vaste stratégie consistant à acquérir un know-how qui éventuellement servira pour le mieux le vaste vignoble chinois, lequel a maintenant dépassé les 600 000 hectares (le vignoble bordelais compte 117 000 hectares).

Et si les Chinois se mettent à vendre du vin de qualité à bon prix, les Bordelais pourraient s’en mordre longtemps les pouces et les doigts.

On jase.

Dégustations

En voici donc quelques-uns de ces bordeaux, goûtés récemment, mais toujours bien français aux dernières nouvelles.

►Château Nénine 2009, Premières Côtes de Bordeaux (19,15 $): on le sait, 2009 a été un millésime caniculaire; aussi, je me réjouis toujours quand je vois un bordeaux qui, comme celui-ci, a réussi à contenir ses degrés (13,5). Un peu moka au nez et en bouche, plutôt léger, on apprécie sa fraîcheur et son allant. On en a pour son argent.

►Château Bujan 2012, Côtes de Bourg (22,05 $): légèrement toasté-moka au nez, bouche fraîche et équilibrée; bon bordeaux classique de moyenne garde (75 % Merlot, 20 % Cabernet Sauvignon, 5 % Cabernet Franc).

►Château de Cruzeau 2011, Pessac-Léognan (25,20 $): voilà un bordeaux qui, en produit courant, est vendu depuis des lustres au Québec, et dont la qualité ne se dément pas (je me suis fait une bonne provision du 2010; achetez si vous en trouvez encore). Nez fin etdiscret à ce stade de son évolution; la bouche a besoin d’un bon coup de carafe pour se révéler; moyennement corsé, texture soyeuse, c’est un bordeaux sérieux et élégant, vendu à un très bon prix.

►Château Viramière 2010, Saint-Émilion Grand Cru (29,35 $): voilà un bordeaux qu’idéalement on oublie en cave quelques années (entre trois et cinq ans). Mais si on insiste pour le boire tout de suite, on ne regrette pas de le passer en carafe; gai, il s’ouvre facilement et montre sa souplesse;vineux, il reste cependant dans un registre de fraîcheur. Le prix est bon.

Blancs

►Château Yvonne 2013, Saumur (28,70 $): joli nez subtil, nuancé, légèrement citronné, un peu noisette, c’est du chenin blanc finement ciselé, élevé avec une grande maîtrise. J’adore son côté aérien.

►Château Jolys 2012, Cuvée Jean, Jurançon (24,35 $): un superbe vin de dessert que ce jurançon; arômes mellifères, bouche riche et lumineuse, un fruit éclatant, le sucre est ici équilibré avec grâce par l’acidité de Petit Manseng (100 %). Sur une tarte aux fruits, on est heureux.


Château Nénine 2009
Première Côtes de Bordeaux,

13 % France
Prix : 19,15 $
Code : 640177
[ ★★½ | $$ ]

Château Bujan 2012
Côtes de Bourg,

13 %, France
Prix : 22,05 $
Code : 862086
[ ★★★ | $$½ ]

Château Jolys 2012
Cuvée Jean, Jurançon,  

13 %, France
Prix : 24,35 $
Code : 913970
[ ★★★ | $$$ ]

Château de Cruzeau 2011
Pessac-Léognan, André Lurton,

13,5 %, France
Prix : 25,20 $
Code : 113381
[ ★★★½ | $$$ ]

Château Yvonne 2013
Saumur,

13,5 %, France
Prix : 28,70 $
Code : 10689665
[ ★★★ | $$$ ]

Château Viramière 2010
Saint-Émilion Grand Cru,

14 %, France
Prix : 29,35 $
Code : 972422
[ ★★★½ | $$$½ ]
 

Prieur de Meyney 2009 Saint-Estèphe,
Château Meyney,

14 %, France
Type: vin rouge
Code: 10210415
Prix: 44,50 $

Vous avez le goût d’un bon bordeaux classique, moyennement corsé, avec de la profondeur, de l’étoffe, du tonus, solide, mais élégant, avec un très beau port de tête? Le second vin du Château Meyney que voici comblera vos attentes (le vin est fait avec les vignes du château qui ont entre 15 et 20 ans. Un troisième vin est aussi produit sous le nom de La Chapelle de Meyney).

[ ★★★½ | $$$$ ]


★ Correct
★★ Bon
★★★ Très bon
★★★★ Excellent
★★★★★ Exceptionnel
Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.
Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.
Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.

www.saq.com
514-254-2020
1 866-873-2020