/news/society
Navigation

Pourquoi la planète compte-t-elle plus d'hommes que de femmes ?

Chine
Photo d'archives, AFP Les avortements sélectifs selon le genre et les infanticides des filles creusent l’écart entre les hommes et les femmes.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a maintenant 60 millions plus d’hommes que de femmes sur la planète, ce qui constitue un sommet.

Il y a maintenant 60 millions plus d’hommes que de femmes sur la planète, ce qui constitue un nouveau sommet.

Bien que plus de garçons naissent que de filles, la population mondiale devrait, en théorie, s'équilibrer, puisque les filles vivent généralement plus longtemps que les hommes. Depuis le début des années 60, l’écart entre les hommes et les femmes n’a pourtant jamais cessé de se creuser.

Chine
Capture d'écran, Quartz

En 2013, comme le montre le graphique réalisé à partir des données de la Banque mondiale, la population féminine dans chaque pays oscillait entre 23 et 55 %. Bien que la population d’une majorité de pays soit équilibrée, les pays les plus populeux sont quant à eux déséquilibrés entre hommes et femmes.

Comme l’explique le journal en ligne Quartz, l’avantage numérique dont jouissent les hommes résulte de diverses causes et tendances.

Le cas de la Chine et de l'Inde

Les avortements sélectifs selon le genre et l'infanticide des filles sont les premières causes soulevées par Quartz. Dans certains pays comme la Chine et l’Inde, où ces pratiques sont très courantes, l’écart entre les hommes et les femmes se creuse donc dès la naissance.

Dû à ses pratiques, les populations féminines chinoise et indienne sont d'ailleurs largement en deçà de la moyenne internationale. En Chine, pour chaque fille, on recense 1,11 garçon et en Inde on en compte 1,12, alors que la moyenne mondiale est de 1,07. La mise au point et l’accessibilité de techniques de diagnostic prénatal pourraient d'ailleurs accentuer cette tendance, explique Quartz.

À l’inverse, le Pakistan, qui comptait l’une des populations les plus déséquilibrées en ce qui a trait aux genres au tournant des années 60, a renversé la tendance et s'approche de plus en plus d'un équilibre parfait entre les sexes.

Le Qatar: les pires résultats

C’est au Qatar que la différence entre le nombre de femmes et d’hommes est la plus importante. Les femmes n'y comptent que pour moins d’un quart de la population totale.

Comme dans d’autres pays voisins, le Qatar a attiré, dans les dernières années, un très grand nombre de travailleurs migrants, notamment à cause de l’industrie pétrolière. Attirant principalement des hommes, cela pourrait expliquer que les hommes soient plus nombreux.

Alcoolisme, guerres et malnutrition

En Russie, les femmes de plus de 65 ans sont presque deux fois plus nombreuses que les hommes. La raison: le taux important d’alcoolisme des hommes qui aurait pour conséquence de réduire l’espérance de vie des hommes.

Les guerres et les génocides influencent aussi l’équilibre entre les hommes et les femmes. Puisque davantage d’hommes que de femmes y perdent habituellement la vie, le ratio basculent à l’avantage des femmes.

En Afrique, des phénomènes comme la malnutrition des mères pendant la grossesse ainsi que le climat équatorial pourraient contribuer à accroître la mortalité des fétus mâles.

Chine
Capture d'écran, Quartz

Par ailleurs, à cause de l’homogénéisation des modes vies entre les sexes, pratiquement tous les pays développés de l’OCDE comptent plus de femmes que d’hommes. Au Canada et aux États-Unis, la population féminine est effectivement plus importante que la population masculine, surpassant même la moyenne internationale.