/sports/others
Navigation

Sur les traces de Whitfield

L’an dernier, le triathlète Jérémy Briand a terminé en deuxième position au Championnat panaméricain junior.
Photo courtoisie L’an dernier, le triathlète Jérémy Briand a terminé en deuxième position au Championnat panaméricain junior.

Coup d'oeil sur cet article

Certains événements nous marquent parfois profondément. Ce fut précisément le cas pour Jérémy Briand, notre 10e finaliste du programme Bourses d’études jeunes athlètes du Journal de Montréal, du Journal de Québec et de RBC, lorsqu’il a vu le triathlète canadien Simon Withfield remporter une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Sidney. C’est à partir de ce moment que le garçon, alors âgé de cinq ans, a su qu’un jour il pratiquerait lui aussi le triathlon. Regard sur le parcours de cet athlète multidisciplinaire.

Pour être un triathlète, il faut incon­testablement avoir les nerfs soli­des ainsi qu’une dose incroyable d’énergie et d’endurance. Pratiquer le vélo, la natation ou la course à pied est une chose, mais combiner ces trois épreuves en une seule et unique discipline en est une autre! Jéré­my, jeune triathlète originaire de Sainte-Julie, fait partie de cette classe qui carbure à l’adrénaline.

«À la base, je suis quelqu’un de compétitif. Courir contre les autres et constamment dépasser mes limites me procure un sentiment des plus puissants. C’est pour cette raison que j’aime autant faire du sport», confie le sportif de 19 ans qui, en 2014, a terminé au 11e rang lors du Championnat du monde junior de triathlon. Au cours de cette même année, Jérémy a réalisé de nombreuses performances qui lui ont permis de s’illustrer habilement sur les circuits national et international.

Vers le sommet

Cette année, Jérémy passera de la catégorie junior à la catégorie U23 senior. Évidemment, cela représente de gros changements pour le jeune athlète puisqu’il prendra part à un nombre croissant de compétitions de distance olympique.

Plus précisément, Jérémy devra parcourir 1500 mètres à la nage, 40 kilomètres à vélo puis 10 kilomètres à la course, comparativement aux 750 mètres, 20 et 5 kilomètres qu’exige la distance sprint. Alors que certains athlètes décident de mettre les bouchées doubles lorsque arrive cette transition, Jérémy, lui, en a décidé autrement.

«C’est vrai que pour arriver à se démarquer sur le circuit, les résultats sont importants. Mais mon entraîneur et moi avons convenu que la démarche l’était davantage», note Jérémy.

La stratégie de Jérémy: augmenter graduellement le volume et la charge d’entraînement au fil des ans, non seulement pour atteindre les plus hauts sommets, mais également pour ne jamais en redescendre. Et tout ça, ça ne se fait pas du jour au lendemain. C’est pourquoi le sportif affirme qu’il doit être bien structuré et organisé afin de pouvoir atteindre son objectif ultime, soit une participation aux Jeux olympiques de 2020.

D’ici là, Jéré­my s’entraînera en vue de participer notamment à des Coupes du monde ainsi qu’au Championnat du monde U23 qui, cette année, aura lieu à Chicago. Le jeune homme consacre donc près d’une vingtaine d’heures par semaine à ses entraînements: cinq à six séances de natation, une dizaine d’heures de vélo et cinq sorties en course à pied.

« Pas que le sport dans la vie ! »

D’aussi loin qu’il se souvienne, les études ont toujours été importantes aux yeux de Jérémy. Conscient que sa carrière sportive prendra fin un jour, le triathlète prépare son avenir professionnel avec sérieux.

Actuellement inscrit en sciences de la nature pures et appliquées au cégep Édouard-Montpetit, l’étudiant se dirige vraisemblablement vers une carrière dans le domaine scientifique.

«Mon père travaille à l’Agence spatiale canadienne. Alors tout ce qui touche à l’espace et à l’astrophysique me fascine depuis que je suis tout petit», affirme Jérémy qui, d’ici à quelques semaines, fera officiellement sa demande d’admission en physique à l’université. Le triathlète aura de quoi être bien occupé avec tous les nouveaux défis qui se présenteront à lui durant la prochaine année!


Jérémy Briand
 
►Âge : 20 ans
►Sport : triathlon
►Établissement scolaire : Cégep Édouard-Montpetit
►Programme : sciences de la nature pures et appliquées
►Moyenne scolaire : 33,543
►Objectifs sportifs : participer aux Jeux olympiques de 2020
 
3 performances remarquables
 
2014
Championnat junior
Niveau : international
Résultat : 11e position
 
2014
Championnat panaméricain junior 
Niveau : international
Résultat : 2e position
 
Octobre 2011
Championnat canadien junior
Niveau : national
Résultat : 2e position
 
Questions en rafale
 
Ma discipline préférée parmi la natation, le vélo et la course à pied...
J’aime vraiment les trois. Mais la course à pied est vraiment la discipline pour laquelle j’éprouve toujours du plaisir. Il y a vraiment quelque chose de simple et de naturel dans le fait de courir.
 
Mon dessert préféré...
Moi, j’aime tous les desserts. Mais mon préféré, c’est la tarte au sucre.
 
Un moment farfelu en compétition...
Après l’épreuve de natation, je devais prendre mon vélo... mais je ne le trouvais pas! J’ai dû passer une minute à le chercher dans la zone de transition et tout le monde criait. Malgré tout, mon équipe et moi avons remporté la course!