/news/currentevents
Navigation

Une ex-fonctionnaire municipale accusée de fraude par l’UPAC

Roxanne Brault
Photo Facebook L’ex-fonctionnaire Roxanne Brault est accusée de fraude et d’abus de confiance.

Coup d'oeil sur cet article

BEDFORD | Une ex-fonctionnaire de la municipalité de Bedford en Estrie a été arrêtée hier par l’Unité permanente anti-corruption. Elle a été accusée de fraude et d’abus de confiance.

BEDFORD | Une ex-fonctionnaire de la municipalité de Bedford en Estrie a été accusée hier par l’Unité permanente anticorruption de fraude et d’abus de confiance.

Roxanne Brault occupait le poste d’adjointe administrative et à la paie dans la municipalité de Bedford. Les faits reprochés se seraient produits entre janvier et mars 2013, quelques mois avant qu’elle ne démissionne.

L’accusée comparaîtra le 19 mars prochain au palais de justice de Granby.

Démission nébuleuse

Mme Brault a démissionné de son poste en juillet 2013, à la suite d’une entente entre elle et la municipalité. Cette entente comprend une clause de confidentialité et on ne connaît pas les raisons qui l’ont amenée à quitter ses fonctions.

«À mon arrivée à la mairie en novembre 2013, je n’ai pas cherché à creuser pour connaître le fond de cette histoire, mais tout le monde semblait satisfait de l’entente», a déclaré Yves Lévesque, maire de Bedford.

Les enquêteurs de l’UPAC se sont présentés à l’hôtel de ville en décembre 2014 pour consulter des documents et interroger le directeur général de la ville, Yvon Labonté. Ils ont aussi discuté avec le maire Lévesque et son prédécesseur, Claude Dubois.

«Nous avons été très surpris en décembre dernier lorsque les enquêteurs de l’UPAC se sont présentés à l’hôtel de ville. On ne savait pas pourquoi ils enquêtaient, ni si c’était à la suite d’une plainte», a ajouté M. Lévesque.