/news/education
Navigation

Une journée «travestie» annulée dans une école primaire de Saint-Constant

Éducation
Photo Archives/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Une journée spéciale où les enfants étaient invités à porter des vêtements du sexe opposé a été annulée devant les plaintes de parents dans une école primaire de Saint-Constant sur la Rive-Sud.

L’activité était organisée dans le but «d’explorer la différence» et devait avoir lieu le 5 février prochain, rapporte le journal local Le Reflet. Cette journée se voulait avant tout «humoristique et remplie d’autodérision», selon les techniciennes en éducation spécialisée qui préparaient l’activité.

Mais voilà que des parents se sont plaints à l’école pour dénoncer cette activité. Le père d’un des enfants a d’ailleurs communiqué avec l’hebdomadaire se disant «estomaqué» par cette «dérive».

«C’est bientôt le mois de l’histoire des Noirs, est-ce qu’on va demander aux enfants de se peindre le visage pour comprendre le racisme?», aurait-il dit à la journaliste Hélène Gingras.

La responsable des communications de la Commission scolaire des Grande-Seigneuries, Mylène Godin, a mentionné au Reflet que certains parents «n’étaient pas à l’aise avec l’activité».

D’un autre côté, des parents se seraient opposés à l’annulation de l’activité. L’école s’est retrouvée coincée entre les deux groupes, incapable de satisfaire la volonté de tous les parents. Elle a donc annulée l’activité à peine quelques heures après avoir annoncé qu’elle était organisée.​