/news/currentevents
Navigation

Victime de viol, elle s’en prend à la police

carole thomas
Photo marie-ève dumont Carole Thomas a été agressée à deux kilomètres de l’endroit où le corps de Jenique Dalcourt a été retrouvé.

Coup d'oeil sur cet article

La police de Longueuil n’aurait pas pris au sérieux une victime de viol qui lui reproche de ne pas en avoir suffisamment fait pour retrouver son agresseur et ainsi peut-être sauver la vie d’une autre femme.

«L’agresseur est toujours dans la rue et a peut-être fait d’autres victimes, dont Jenique Dalcourt [assassinée en octobre dernier près d’une piste cyclable à Longueuil]. Est-ce qu’il aurait fallu qu’il m’ait tuée pour que la police réagisse?» s’insurge Carole Thomas, qui fait le lien entre les deux agressions, même si les policiers ne le font pas.

Par la gorge

Jenique Dalcourt, assassinée
Photo d'archives
Jenique Dalcourt, assassinée

Deux jours avant que le corps de la jeune Jenique Dalcourt soit retrouvé, deux kilomètres plus loin, Carole Thomas aurait été agressée sexuellement dans la rue.

«L’homme m’a empoignée par la gorge, avant de me prendre sur ses épaules et me jeter sur la banquette arrière de sa voiture. Il forçait sur ma bouche pour étouffer mes cris», raconte Mme Thomas.

L’homme l’aurait ensuite battue et violée pendant 20 longues minutes avant de la jeter sur le trottoir et de prendre la fuite.

Pas de portrait-robot

Le lendemain, Mme Thomas a passé tous les tests médicaux requis et rencontré les enquêteurs.

Les semaines passent, mais le dossier n’avance pas, regrette-t-elle. Après trois mois, aucun portrait-robot.

«La police s’est complètement désengagée de mon dossier», soutient Mme Thomas.

«On a fait toutes les démarches qu’on devait faire», assure la capitaine Nancy Colagiacomo de la police de Longueuil.

«Le portrait-robot n’est pas une stratégie d’enquête qui a été retenue dans ce dossier, mais plusieurs autres moyens ont été utilisés.»

Elle note que la version des événements de la soirée donnée aux policiers était changeante.

La capitaine précise que les dossiers de Jenique Dalcourt et de Carole Thomas ne sont en aucun cas liés.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.