/news/currentevents
Navigation

Elle veut rester plus longtemps en prison

Joëlle Hospes, modèle pour le personnage de Jeanne dans Unité 9.
Photo Facebook Joëlle Hospes, modèle pour le personnage de Jeanne dans Unité 9.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Une détenue, qui a notamment inspiré le personne de Jeanne dans Unité 9, demande de pouvoir rester plus longtemps derrière les barreaux pour recevoir de meilleurs services.

Joëlle Hospes, 27 ans, de Sherbrooke, a été à nouveau condamnée jeudi dernier. Elle a plaidé coupable à des accusations de voies de fait armées et de port de déguisement. Les faits reprochés se sont produits en novembre 2014, alors qu’elle avait braqué un dépanneur armée d'un couteau et cagoulée.

L'accusée a demandé une peine plus sévère afin d'être emprisonnée dans un établissement fédéral. Le juge a accédé à sa demande et l'a condamnée à 2 ans de pénitencier et 3 ans de probation. Une peine de 2 ans moins 1 jour l'aurait conduite dans une prison provinciale, ce qu'elle ne souhaitait pas.

«Je l'ai informée que nous avions une proposition commune avec la procureure de la Couronne pour 2 ans moins un jour qu'elle devait purger à la prison Tanguay. Elle a alors protesté et demandé une peine de 2 ans pour aller dans un pénitencier fédéral où elle aurait les services dont elle a besoin», a déclaré son avocate, Me Mia Manocchio.

Manque de services

Joëlle Hospes voulait aller dans un pénitencier et recevoir les soins dont elle a besoin puisque selon elle, les prisons provinciales n’offrent pas assez de services. «Joëlle a besoin de soins et d'encadrement. Elle connaît les services au provincial et au fédéral, son dernier geste était peut-être un appel à l'aide», a indiqué Me Manocchio.

Jeanne
photo courtoisie
Jeanne

Mme Hospes a notamment inspiré le personnage de Jeanne dans Unité 9. Lorsqu’elle était emprisonnée à la prison Tanguay, elle avait mis le feu dans sa cellule, scène reproduite dans un épisode de la série. Son avocate, qui n'était pas au courant que Joëlle Hospes avait rencontré l'équipe d'Unité 9, confirme que certaines scènes sont similaires aux événements survenus par sa cliente à la prison Tanguay, comme l'incendie dans la cellule. «J'ai vu le personnage de Jeanne cette semaine et j'ai vu des similitudes avec ma cliente, surtout dans l'image qu'elle dégage», a déclaré Me Mia Manocchio.